Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

voiture

  • Ecologie, automobile et vélo

    Enquête dans le dernier numéro de "l'Automobile magazine" : la pollution des véhicules n'est pas forcément proportionnelle au taux de CO2 qu'ils rejettent ! Plus les moteurs appartiennent à une technologie élaborée, et moins ils polluent, autant en diesel qu'en essence. Des chiffres étonnants. Une fois de plus, on voit que l'idée de "bonus-malus" initiée par le gouvernement n'est pas exempte de tout reproche en matière d'écologie ! 

    Comme il en a l'habitude, Jean-Pierre Beltoise, dans le numéro de "l'Equipe" spécial Mondial de l'auto, revient lui sur le seul domaine maîtrisable par tout un chacun : sa propre conduite, ou comment économiser du carburant, et par là même, moins polluer. Ce que l'on néglige un peu trop facilement, en comptant sur les constructeurs pour nous "pondre" des voitures propres que nous nous contenterons de payer.

    Sauf que même en déboursant beaucoup, on ne peut pas s'acheter de bonne conscience en la matière : salon de Paris après salon de Paris, depuis plusieurs éditions les spots restent braqués sur la "voiture écolo", mais les solutions "zéro émission" se font attendre. On a même oublié que la vedette d'il y a deux ans était l'E 85 (le fameux "bio-éthanol"), qualifié alors de "carburant vert" !

    Le problème est complexe, et le moteur à explosion a encore de beaux jours devant lui. Mais encore un signe que les moeurs évoluent : la dernière pub Audi où l'on voit deux conducteurs "se tirer la bourre" à la consommation moyenne sur leur ordinateur de bord.

    De mon côté, j'ai constaté que les années où je roulais davantage à vélo, je faisais moins de kilomètres en voiture et inversement... Et en plus, l'habitude du vélo incite à davantage anticiper en voiture pour éviter des efforts inutiles au moteur. Pas mal, non ?