Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tomber dans le panneau

  • Octobre à vélo

    Bel exemple d'été indien... qui aura profité aux escapades de l'ACVA, avec lieux insolites, montées impossibles, crevaisons et bien d'autres choses encore !

     

    vélo,vtt,acva,météo,maxime qu'est-ce que je viens de dire      vélo,vtt,acva,météo,maxime qu'est-ce que je viens de dire

     

    vélo,vtt,acva,météo,maxime qu'est-ce que je viens de dire             vélo,vtt,acva,météo,maxime qu'est-ce que je viens de dire

     

     

    Dommage qu'il n'y ait aucune compétition en cette fin de saison, pour moi ça sentait le pic de forme avec un poids stabilisé à 73 kgs (pour 1,80m), bien mieux que pour les championnats du Cantal en avril dernier. Plus facile dans les montées ! Mais au passage, je déplore l'idée de placer ces courses trop tôt dans la saison et à une période où la pluie et les terrains gras sont souvent de la partie. Alors que les conditions étaient idéales lors des éditions automnales précédentes (ici, ou encore par exemple). Et l'auraient été encore plus cette fois.

    Du coup, le Médusa tout neuf reste au garage en attendant son heure (d'hiver) qui elle, abrège déjà certaines sorties...

     

    vélo,vtt,acva,météo,maxime qu'est-ce que je viens de dire         vélo,vtt,acva,météo,maxime qu'est-ce que je viens de dire

     

  • Absalon, encore...

    Impossible de commencer autrement que par un hommage à notre - désormais - quintuple champion du monde... Je me suis régalé de son nouveau triomphe autant que des belles pages que lui a consacrées le journal L'Equipe au fil de la semaine. Un titre qui lui va comme un gant pour qualifier le personnage et son parcours : "L'être de motivation". Lui qui ne gagnait plus de titre majeur depuis quelques années à l'international après avoir régné sans partage de 2004 à 2008, a à nouveau tout raflé en 2014 : champion d'Europe, vainqueur de la coupe du monde et donc champion du monde ce week-end.

     

    vélo,vtt,absalon,championnats du monde,acva,motivation

     

    Bien décidé à "marquer sa discipline" (c'est pas mal parti !), Julien prend aussi très à cœur son rôle d'ambassadeur du VTT. La tentation et l'appel d'une carrière sur route, évoquées par le journaliste en allusion à l'adaptation réussie de Jean-Christophe Péraud* ? Repoussées sans hésitation, arguments à l'appui.

    Question de plaisir.

    J'ai été frappé de voir que dans ses déclarations Julien Absalon formulait exactement ce que représente le VTT à mes yeux : un sport qu'on s'approprie à force de l'aimer, mêlant harmonieusement les ingrédients du contact de la nature avec le goût de l'effort, l'adrénaline de la vitesse et de la technique, le tout sur des sorties de longueur raisonnable, sans triche mais avec le bonheur des sensations. Pas la même expérience que la route en effet, plus longue, monotone, sur laquelle on partage le bitume avec toutes sortes de véhicules, et où la performance à haut niveau appelle le dopage...

    Alors, tant qu'on peut, on en reprend ! Au même moment, la sortie du samedi de l'ACVA avait fait le plein de jeunes pousses. L'occasion de guerroyer - pour s'amuser - avec les plus habitués aussi.

     

    vélo,vtt,absalon,championnats du monde,acva,motivation              vélo,vtt,absalon,championnats du monde,acva,motivation

     ça ne passe pas pour tout le monde... La vérité du terrain ! Derrière, Yannick en pleine forme ne va pas tarder à klaxonner.

    Et parfois, au détour d'un chemin, des indications qui interrogent...

     

    vélo,vtt,absalon,championnats du monde,acva,motivation

    "Trop de "D" à Edmond Rostand ?" A l'autre bout de la rue, le même panneau correctement orthographié ! 

     

    *Parmi ses plus beaux faits d'armes : 2e du dernier tour de France à 37 ans, après avoir été médaillé d'argent des J.O de 2008 en VTT... derrière Absalon ! Mais lui aussi a remporté "quelques" courses !

     

  • Les chutes de l'Allier (saison II) !

    Des terrains secs, des gens bien entraînés, pas de prise de risque excessive, une vigilance généralisée : ce n'est pas possible ?!...

    Arrivé à la fin de ce mois d'août, l'inquiétude a commencé à me gagner. "Comment allais-je faire ?"

    Ce n'était pas faute d'avoir arpenté trois des quatre départements auvergnats et même les monts du Lyonnais. Pourtant, toujours pas le moindre croûtage digne de ce nom pour égayer ce blog décerner le "Gamelles Trophy" (voir ici l'édition 2009) ! De quoi désespérer.

    Heureusement, je peux compter sur des ami(e)s dévoués qui pratiquent dans l'Allier.

    bobo Séverine.jpgLà, c'est même inédit sur cette compétition, la photo rend compte des conséquences... d'une chute au féminin. Ainsi que je l'ai (galamment) fait remarquer à la victime : "belles couleurs ! Tu es en avance sur la saison". 

    Pas rancunière, elle a bien voulu me raconter sa version par téléphone :

    "On était sur du terrain plat (note du rédacteur de ce blog : ça commence bien ! ), et il y avait des panneaux qui identifiaient les oiseaux et leurs milieux. On regardait comme ça tout en roulant, mais pour mieux voir, mon homme s'est arrêté devant (forcément, c'est toujours la faute du mec....)

    "Comme je l'ai vu au dernier moment, j'ai freiné brusquement, et ma roue arrière s'est levée. C'est alors que j'ai essayé de mettre un pied à terre et que le vélo m'est tombé dessus.

    "Je me suis relevée et j'ai voulu poursuivre courageusement... mais j'ai vite eu un problème technique : la patte de dérailleur s'était tordue suite à la chute. ça ne roulait plus, donc j'ai porté au milieu des orties et des grenouilles jusqu'à ce que l'on puisse réparer. Comme on n'avait fait qu'une douzaine de kilomètres sur 30, j'ai terminé la balade en serrant les dents. ç'a été une chouette sortie finalement  !"

    Le pauvre, il a dû entendre parler du pays. Moi je dis : franchement, faire du sport avec sa moitié, c'est pas tous les jours facile. 

    PS. Certains (et certaines) vont peut-être penser que je m'amuse facilement des malheurs des autres et que je passe sous silence mes propres gadins ? Je les arrête tout de suite, ce n'est pas du tout mon genre ! Pour rappel, voir par exemple ici...

  • On vous aura prévenus...

    Dans la série des panneaux indicateurs qui ne rigolent pas (voir un précédent dans l'Allier ici), en voici un qui calme direct en haut d'une côte sur le circuit n°2 d'Aurillac :

    Photo 0221 bis.jpg

    Comme un défi à les dépasser (les limites !), car sinon pas moyen d'en prendre une nouvelle fois plein la vue... Il ne s'agit réellement d'une impasse que pour les véhicules motorisés.                                                             

                       Photo 0223.jpg             Photo 0229 bis.jpg

    L'enquête du samedi aprèm le confirme, l'automne correspond bien à la pleine période des shadocks... Quelques épines savamment disséminées, et voilà le travail ! ;-D  

    Photo 0213 bis.jpg

    Et là, pas de jaloux : deux qui pompent et le reponsable (hors-cadre) qui fait mousser la bombe anti-crevaison. Ben oui... c'est trop tôt pour le demi. 

    S'étaient-ils concertés pour préméditer cet arrêt ? C'est ce que l'enquête n'a pas encore permis de découvrir !