Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pneus vtt

  • Fortunes diverses

    Enfin des sorties "sérieuses", de plus en plus aidées par des conditions favorables... retour dans le cercle vertueux : les sorties entretiennent la forme qui alimente l'envie d'aller rouler, etc.

    Pour la Pastourelle fin mai, c'était malheureusement encore trop juste pour que je puisse me frotter au Raid (dernière en 2012, ça commence à dater...) mais on s'est bien pris au jeu sur la rando avec Maxime : on a lâché les chevaux jusqu'en haut de la prairie des Sagnes, rattrapant nombre de concurrents du Raid, avant de poursuivre un peu plus sagement... 

    vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques

     

    vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques                vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques      

    Moment de gloire sur les marches de la Martille...

    Penser à travailler la technique à l'entraînement sans ruiner le matériel : lors de la sortie du samedi suivant, dès la première descente un peu (trop ?) engagée, un des jeunes de l'ACVA se fait une belle peur avec une ornière... le vélo d'un côté, le pilote de l'autre, et des barbelés bien rouillés dans le rôle de l'arbitre, heureusement épargnés on ne sait toujours pas comment. Quant à la jante, elle peut témoigner de sa fin de carrière.

     

    vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques

     

    Matériel encore : je me suis résolu à mettre à la retraite les deux Toro tubeless ready qui m'accompagnaient fidèlement depuis plus de 1500 kms, pour les remplacer par un nouveau duo, toujours chez Hutchinson (eh oui, c'est bien d'être fidèle à une marque, au moins je peux choisir les modèles en pleine connaissance de cause ! Et en plus, ceux-là sont certifiés made in France). Pour l'avant, je reviens au Cougar 2.2 en tubeless ready hardskin pour son efficacité directionnelle. Et à l'arrière, je me décide aussi pour la polyvalence car même l'été, il n'y a pas que du roulant au programme, donc j'expérimente le Taipan, présenté comme intermédiaire entre le Python et le Toro, en 2.10. Première impression à la Jussacoise dimanche dernier plutôt positive : le terrain par endroits gras et glissant ne m'a pas piégé, l'accroche s'est avérée bonne, comme le rendement. Ce sont les jambes qui n'ont plus répondu dans la dernière grosse côtasse sur St Jean de Dône, mais là c'est un autre problème...

    vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques            vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques

    L'ACVA en nombre à la Jussacoise. 

     

     

    vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques              vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques

     

    Aléas techniques : Loïc en fâcheuse posture, Maxime ne prend pas de risque...

     

     

    vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques,chutes,pneus vtt

     Jusque-là, mes jambes tiennent bon !

     

     

    vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques

     

     

     

    Giovanni is back !!!

     

    vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques

     Jussacoise aussi accompagnée des Dériv'chaînes et d'Edmond, un Président en pleine activité. 

     

     

     

     

  • Octobre à vélo

    Bel exemple d'été indien... qui aura profité aux escapades de l'ACVA, avec lieux insolites, montées impossibles, crevaisons et bien d'autres choses encore !

     

    vélo,vtt,acva,météo,maxime qu'est-ce que je viens de dire      vélo,vtt,acva,météo,maxime qu'est-ce que je viens de dire

     

    vélo,vtt,acva,météo,maxime qu'est-ce que je viens de dire             vélo,vtt,acva,météo,maxime qu'est-ce que je viens de dire

     

     

    Dommage qu'il n'y ait aucune compétition en cette fin de saison, pour moi ça sentait le pic de forme avec un poids stabilisé à 73 kgs (pour 1,80m), bien mieux que pour les championnats du Cantal en avril dernier. Plus facile dans les montées ! Mais au passage, je déplore l'idée de placer ces courses trop tôt dans la saison et à une période où la pluie et les terrains gras sont souvent de la partie. Alors que les conditions étaient idéales lors des éditions automnales précédentes (ici, ou encore par exemple). Et l'auraient été encore plus cette fois.

    Du coup, le Médusa tout neuf reste au garage en attendant son heure (d'hiver) qui elle, abrège déjà certaines sorties...

     

    vélo,vtt,acva,météo,maxime qu'est-ce que je viens de dire         vélo,vtt,acva,météo,maxime qu'est-ce que je viens de dire

     

  • En mode "vélociraptor"

    Rien de plus ingrat lors des premières balades dans la froidure qu'une perte d'adhérence imprévue et répétée des pneus (trahison ! ça s'appelle lâcher l'affaire). A part peut-être les projections de boue ou d'eau glacée alors que la sortie ne fait que commencer... Dépenser des calories pendant l'hiver, d'accord, mais dans le confort pour garder l'envie !

    vélo,vtt,matériel,hiver,boue,adaptation des dinosaures

    Le mode "vélociraptor", c'est d'abord des trains roulants adaptés. Et là, rien que les noms des bestiaux annoncent la couleur : Maxxis Medusa à l'arrière pour ne rien lâcher, Specialized Purgatory à l'avant pour purger le terrain. "Accrocher & évacuer" !

            vélo,vtt,matériel,hiver,boue,adaptation des dinosaures              vélo,vtt,matériel,hiver,boue,adaptation des dinosaures

    Et pour rester à l'abri du carnage, les dinosaures n'avaient pas de garde-boue... Moi, si ! ;-)))

    Vivement les frimas...

  • Comme à l'armée !

    Une sortie automnale que je n’avais pas trouvé le temps de raconter en 2010 ! Et pourtant, on ne s’y est pas ennuyés…

    sortie Dériv 001 bis.jpg

    Au départ, une « p’tite balade tranquille » (on dit toujours ça) entre Dériv’chaînes pour ménager notre président convalescent (du genou, 2e à droite).

    Mais le concept de tranquillité est relatif, tous les grands philosophes l’ont démontré… C’est ainsi que la « malédiction du président » frappa encore : abandon au bout de la première côtasse (certes un peu raide).

    Du coup mes compagnons de balade, en train de peaufiner la stratégie sur la photo, ont abandonné tout scrupule. Rouler sur du balisé ? Trop facile. Les GI’s de Dériv’chaînes, eux, préfèrent opter pour le hors-piste. Et une crevaison, une !

    sortie Dériv 002 bis.jpg

    Cela n’empêche pas le menu de se corser, et même de prendre le maquis ( !) : franchissement d’obstacles, traversée de prés à proximité de troupeaux, barbelés potentiellement électrifiés, champs de mines puantes (en fait, des bouses de vaches savamment disséminées sur l’itinéraire et particulièrement à proximité des zones délicates). Des « Grandes manœuvres » effectuées avec mon « mulet » !

                   sortie Dériv 004 bis.jpg    sortie Dériv 005 bis.jpg    sortie Dériv 006 bis.jpg

                                  Séance de muscu + parcours du combattant...

     

    Ce qui m’a le plus handicapé ? "Pas les V-brakes au lieu des freins à disque

    L’absence de suspension arrière non plus

    Pas même le fonctionnement aléatoire des dérailleurs

    Mais le pneu « quasi slick » sur les rocailles zumides zet les racines !"

    Du coup sur la grande descente de « Faliès » à « Pont de Mousset » (pour ceux qui connaissent, pourquoi prendre une descente facile je vous le demande), je me suis trouvé un peu largué, mais j’ai joué la sécurité et… c’est passé. 

    sortie Dériv 008 bis.jpg

                      Edmond, un ancien président en pleine bourre... 

     

    Résultat des courses opérations : une bonne dose de rigolade juste avant les intempéries de fin d’année. Et un repas ensuite pour remotiver les troupes !

    sortie Dériv 011 bis.jpg

  • Matos : des NAC dans le choix des pneus

    Pourquoi des Nouveaux Animaux de Compagnie ? Parce que je privilégie depuis plusieurs années une marque française qui donne à ses modèles des dénominations, disons... piquantes : "Scorpion", "Spider" (araignée), "Barracuda", "Python", "Mosquito"... et j'en passe.

    Photo 0298.jpg

    Plutôt provocant du point de vue du client dont la première exigence est quand même de ne pas crever à tout bout de champ, non ?

    Mais le meilleur, c'est que ça marche (enfin surtout en version tubeless, voir pour mémoire ici et ici !).

    Là où ça se corse, c'est que pour le pratiquant "pointu" (!) le choix d'un pneu est crucial  pour adapter le vélo à sa pratique. Et trouver le compromis idéal entre rendement/légèreté et accroche/solidité s'est largement compliqué avec l'extension des gammes. Tous ceux qui ont un jour galéré dans la boue avec un pneu qui n'accroche pas ou ne débourre pas me comprendront !

    Personnellement, j'en suis arrivé à l'adoption d'un montage visant en priorité l'accroche, la polyvalence et la solidité : Hutchinson Toro Marathon (donc renforcés) avant et arrière en version 2.15, sans oublier le liquide préventif, indispensable !.

    Verdict pour cette paire en fin de vie : confort et bonne accroche jusqu'au bout sur tous les terrains, fiabilité à toute épreuve. Au moment de me résoudre à leur remplacement, l'arrière est à 1800 kms (record sur mon X-Control) en 10 mois sans aucun souci, et l'avant, monté en... août 2008, revendique 4700 kms avec une seule alerte réglée par un coup de bombe anti-crevaison il y a un an et demie ! De grosses crevasses et estafilades sont visibles sur la surface, et pourtant je n'ai plus jamais eu à regonfler en urgence ! Bien mieux  encore que les Python Light 2.00 d'origine, qui présentaient cependant l'intérêt d'un meilleur rendement (et certes polyvalents, mais à condition que le terrain reste "roulant"... apparemment comme les "Cobra" que je n'ai pas essayés mais qui ne m'ont pas paru présenter de progrès significatif).

    Mais comme tout est toujours perfectible, j'en viens à présent à vouloir améliorer la légèreté. Pour l'arrière, j'ai donc investi dans la version "tubeless ready" (photo en haut) du même pneu : je prends le risque que les quelques dizaines de grammes gagnés - essentiels à cet endroit - se payent par une moindre fiabilité et résistance aux perforations... On verra bien !

    Pour l'avant, je vais attendre un tout petit peu pour adopter un tout nouvel animal de compagnie qui sort de cage ces jours-ci : le "Cougar" qui promet que ses griffes acérées m'aideront à prendre plus d'angle dans les descentes... L'hiver va arriver à point nommé pour me faire un avis sur son adaptation aux climats auvergnats.

  • Une nouvelle politique de la rustine

    La politique de la rustine, Keskeucé ?

    Rapporté au gouvernement d'un pays, c'est une pratique qui consiste à se contenter des réformes minimales pour répondre à une urgence, en général pour ne pas mécontenter les électeurs. Mais comme disent les économistes, "ça tient ce que ça tient" en attendant la prochaine crevaison !

    1869279949.jpg

    Ici, photo d'archives d'une balade entre potes à l'époque du lycée... la galère se partage pour se transformer en moment de convivialité. Certes, nous crevions souvent, mais cela n'entachait en rien l'enthousiasme de nos sorties. Au contraire, c'était devenu un sujet de plaisanteries et de paris. Le risque ne participe-t-il pas du plaisir ?

    N'empêche qu'on se rend bien compte qu'à force d'ajouter des rustines, la chambre à air ne vaut plus grand-chose.

    Cette observation ne prétend en aucun cas avoir valeur de réflexion politique ! La seule morale que j'en tirerais, c'est de toujours avoir sur soi de quoi réparer pour ne pas pourrir la sortie. Mais bon, y'a des fois où ça suffit pas...758590411.jpg

    Heureusement, un tel carnage reste rare dans le cadre d'une pratique normale, et cela n'est arrivé à aucun de ceux de notre groupe à la Pastourelle avant-hier. Il y avait déjà assez à faire comme ça avec la gadoue !

    Au fait, pour le récit complet de ma course c'est là (y'en a qui vont encore râler parce que j'ai pas pu m'empêcher de mettre quelques détails, mais comme dit le dicton "plus c'est long..."). Et la rubrique "A propos" a été remise à jour ! Bonne lecture...