Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

motivation

  • Pluie de Pâques

    C'est bien ce que je craignais. Difficile de conjuguer l'arrivée d'un deuxième enfant au milieu de l'hiver avec une pratique régulière du deux roues. Et quand en plus un printemps tout en faux-départs s'en mêle ! J'en suis donc venu à scruter avec plus d'insistance les sorties et les compétitions des collègues sur les blogs et les réseaux sociaux tout en me répétant "si seulement..."

    Mais je ne fais pas que rêvasser devant mon écran non plus, mon cardio pouvant témoigner de quelques bonnes sorties occasionnelles à plus de 2000 calories. L'écueil principal restant, dans ces conditions, de nettoyer et entretenir le matériel après.

    Les horaires des sorties club s'avérant trop contraignantes pour le moment, c'est en solo que j'ai ressorti hier le "mulet" pour une bonne balade sur route.

    J'en ai tiré deux constats principaux :

    1. Ben, y'avait pas foule. Un seul cycliste croisé ! D'où l'intérêt de s'entraîner dans des conditions défavorables pour être en forme après (à condition de ne pas attraper la crève, bien sûr^^)

    2. La route, ça permet quand même d'avoir nettement moins de boue à enlever à l'arrivée. Bon, c'est vrai que j'ai davantage eu l'impression de pratiquer l'aviron ou le kayak, la pluie s'intensifiant, la fatigue dans les bras en moins. Mais ce n'était pas si désagréable... 

  • Absalon, encore...

    Impossible de commencer autrement que par un hommage à notre - désormais - quintuple champion du monde... Je me suis régalé de son nouveau triomphe autant que des belles pages que lui a consacrées le journal L'Equipe au fil de la semaine. Un titre qui lui va comme un gant pour qualifier le personnage et son parcours : "L'être de motivation". Lui qui ne gagnait plus de titre majeur depuis quelques années à l'international après avoir régné sans partage de 2004 à 2008, a à nouveau tout raflé en 2014 : champion d'Europe, vainqueur de la coupe du monde et donc champion du monde ce week-end.

     

    vélo,vtt,absalon,championnats du monde,acva,motivation

     

    Bien décidé à "marquer sa discipline" (c'est pas mal parti !), Julien prend aussi très à cœur son rôle d'ambassadeur du VTT. La tentation et l'appel d'une carrière sur route, évoquées par le journaliste en allusion à l'adaptation réussie de Jean-Christophe Péraud* ? Repoussées sans hésitation, arguments à l'appui.

    Question de plaisir.

    J'ai été frappé de voir que dans ses déclarations Julien Absalon formulait exactement ce que représente le VTT à mes yeux : un sport qu'on s'approprie à force de l'aimer, mêlant harmonieusement les ingrédients du contact de la nature avec le goût de l'effort, l'adrénaline de la vitesse et de la technique, le tout sur des sorties de longueur raisonnable, sans triche mais avec le bonheur des sensations. Pas la même expérience que la route en effet, plus longue, monotone, sur laquelle on partage le bitume avec toutes sortes de véhicules, et où la performance à haut niveau appelle le dopage...

    Alors, tant qu'on peut, on en reprend ! Au même moment, la sortie du samedi de l'ACVA avait fait le plein de jeunes pousses. L'occasion de guerroyer - pour s'amuser - avec les plus habitués aussi.

     

    vélo,vtt,absalon,championnats du monde,acva,motivation              vélo,vtt,absalon,championnats du monde,acva,motivation

     ça ne passe pas pour tout le monde... La vérité du terrain ! Derrière, Yannick en pleine forme ne va pas tarder à klaxonner.

    Et parfois, au détour d'un chemin, des indications qui interrogent...

     

    vélo,vtt,absalon,championnats du monde,acva,motivation

    "Trop de "D" à Edmond Rostand ?" A l'autre bout de la rue, le même panneau correctement orthographié ! 

     

    *Parmi ses plus beaux faits d'armes : 2e du dernier tour de France à 37 ans, après avoir été médaillé d'argent des J.O de 2008 en VTT... derrière Absalon ! Mais lui aussi a remporté "quelques" courses !

     

  • Vous reprendrez bien un peu de boue ?

    Ce ne sont pas encore les frimas, mais les terrains gras sont de retour. L'heure des labours a sonné !                                                              

    Photo 0241.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Photo 0238.jpg

     

     

    Aucun découragement pourtant chez les aficionados du samedi aprèm. Mieux, parmi eux il s'en trouve qui ne lâchent leur vélo de route que pour ce type de conditions et qui en redemandent (?!)

    Je le redis, ce n'est pas mon cas. Je préfère le sec ! Mais après les grosses sorties récentes la forme est bien là. Et l'ambiance aussi, ce qui me permet d'y trouver mon compte malgré tout le nettoyage à faire après.

    PS. Gare tout de même sur les portions de route. Les feuilles, toujours elles, sont des pièges redoutables. Et l'humidité fait le reste. Se souvenir de la chanson : "Les feuilles mortes se ramassent à la pelle..." 

    ...En espérant pour Manu que ça va mieux (pas de photo, mais le cuissard est bel et bien irrécupérable !)