Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

exploration des fossés

  • Hospitalité domératoise

      A la veille du Raid Pastourelle 2009, le beau temps devrait nous accompagner. Cela permettra de revoir enfin les paysages de l'an passé sous le soleil et les roues plus au sec ("petit" rappel de mon édition 2008 ici !).  M'étonnerait pas qu'avec l'assèchement de la boue, on retrouve quelques concurrents enlisés sur place depuis l'an passé ? quoiqu'apparemment, il y a des changements dans l'itinéraire à partir du Falgoux. Alors... tant pis pour les familles des disparus.

    N'importe comment, je ne compte pas rééditer mon classement de l'an passé. Le manque d'entraînement et mes dernières performances du samedi me feraient plutôt m'identifier à ce magnifique spécimen flashé récemment dans l'Allier (pas si loin de sa Bourgogne natale ? Même s'il en bave, il en a fait du chemin, l'animal ! Respect !!!). Maxime, si tu voyais ton père sur le vélo...

    Photo 0164.jpg

    Vous remarquerez le port (permanent) du casque sur les chemins ! D'ailleurs, j'en connais à qui il a été fort utile ce week-end-là. N'est-ce pas, Nico ?

    Mais avant de chambrer, d'abord un grand merci à nos hôtes pour votre hospitalité ! Sans parler de la découverte de super circuits sur des paysages et des sites de toute beauté reliés par des chemins bien roulants et... secs ! Une bénédiction pour qui vient du Cantal à cette époque de l'année ! 

    Photo 0157.jpg       Photo 0156.jpg              Photo 0159.jpg

    Le château d'Huriel,                       un pont (médiéval !) du 8 mai,                      la nature domératoise...

     

                                                                           Gamelle ! 

      Oui oui, j'y viens ! Celle-là il faut que je la raconte quand même ! A la base, comme souvent, quelques coups de bourre entre amis, une grande descente bien roulante parsemée de bosses... Je passe devant, rassuré par un "Vas-y, fonce !" de bon aloi. Un saut, deux sauts, trois sauts, prise de vitesse, et.... Hou ! un virage à droite presque à 90° à la réception de la dernière bosse ! Freins bloqués, prise d'angle en pleine courbe sur le revêtement sablonneux, la roue avant délestée se bloque et commence à partir. Instant d'éternité... mais ça raccroche pile pour récupérer la trajectoire. Quelle banane ! Un peu soulagé quand même, je termine la descente deux cents mètres plus loin et me retourne. Personne... Je remonte et j'appelle, et voilà à peu près ce que j'aperçois à la sortie du virage : un vététiste rigolard suite à ce qui constitue pour le moment la plus belle gamelle de l'année. Glissade, ruade et galipette, suivies d'une consciencieuse exploration du fond du fossé qui a permis d'éviter (heureusement !) les barbelés.

            Photo 0153.jpg                  Photo 0152.jpg

    Comme dirait le poète, Giovanni va devoir se sortir les doigts pour reprendre son titre ! Mais il en est capable, il avait fait de sacrés efforts l'an passé : voir par exemple ici...

    "Les amis de la vie qui sont aussi les amis du vélo sont des amis doubles : pistache et chocolat" Paul Fournel, Besoin de Vélo.

    Photo 0161.jpg