Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

compétitions

  • 24 heures qui se précisent

    Une découverte de dernière minute pour commencer : pour se faire une idée du circuit  c’est là : http://www.arp79.com/index.php?option=com_content&view=article&id=83&Itemid=38

    Au premier abord, ça change des dénivelés cantaliens. Méfiance, ils ont dû placer des pendule 002 bis.jpgrelances et des pièges techniques en sous-bois entre deux parties roulantes !

    Autre info : hier matin, 11 équipes de 6 étaient déjà inscrites définitivement, 5 équipes de 4 et 3 équipes de 8. Des chiffres appelés à gonfler rapidement dans les derniers jours : on ne risque pas de manquer de concurrence.

     

    → Grande étape dans les préparatifs, l'autre soir, nous tenions la réunion d'état-major (c'est le capitaine du team Dériv'chaînes qui vous parle) pour discuter logistique et décider de notre stratégie entre deux bouchées de pâtisseries arrosées de boissons à bulles (merci encore à nos hôtes et cuisiniers(ères)... Et puis quitte à perdre des calories, autant commencer par en emmagasiner !

    En exclusivité, les grandes lignes de ce qui en est ressorti :

     

    - Comme a priori chacun d’entre nous va faire au moins 2 tours en nocturne, on a commencé par se poser la question de l’éclairage à se prêter durant l’épreuve (il faudra au moins un jeu d’avance pendant que l’autre est utilisé sur le circuit). En magasin : plusieurs frontales à piles (prévoir assez de LR 03 et de LR 06…), un éclairage d’appoint sur cintre, l’ « éclairage-néon » de Richard, et THE fatal weapon : l’éclairage au choix sur batterie ou sur pile Sigma Powerled (jusqu’à 80 m. de portée, 2 exemplaires : Hubert et Sébastien). A savoir : abondance de biens ne nuit (!) pas… l’éclairage installé sur le vélo, même puissant, ne dispense pas d’une frontale au casque bien utile pour voir sur les côtés.

    Pour l’éclairage AR obligatoire, tout le monde pensait que le matos minimum suffirait, mais Edmond « la luciole » entend illuminer son Fat Albert façon guirlande de Noël au gré de ses humeurs afin de ruiner le moral des concurrents qui essaieraient de s’accrocher…

    Pour mieux affirmer notre conquête, Richard a aussi prévu les polos siglés « Cantal/Dériv’chaînes » plus peut-être une oriflamme du conseil général. Si avec ça on n'écoeure pas la concurrence !

     

    -          Pour les affaires individuelles à emporter, on a d'abord évoqué la question (essentielle) du couchage... façon camping avec notre emplacement sur le site, en espérant qu'il fasse beau !  Pour chacun durant l'épreuve : au moins une tenue courte (en espérant qu’il fasse beau, bis !) et une tenue longue complètes (même si nos souhaits sont exaucés, la nuit et le matin seront frais). Pour les outils, c'est Hubert notre boss...  sauf que sur le parcours une bombe anti-crevaison perso + éventuellement 1 pneu et/ou 1 chambre à air en réserve pour réparer sont bienvenus, ceux d'origine risquent d'être soumis à rude épreuve. Tout comme les organismes : Camelbak ou bidon selon les préférences plus barres énergétiques, mais sachant qu’il y a un ravito permanent fourni, pas la peine de trop se charger non plus.

    -          Tant qu’on est dans la restauration, ne pas oublier le casse-croûte du samedi 25 à midi (sandwich + boisson), la fringale tomberait mal !

    -          On a ensuite passé chronologiquement en revue le déroulement du week-end... pour l'heure d'arrivée sur le site, c'est 11 heures dernier carat ce qui signifie pour nous autres auvergnats un départ avant 5h30 du mat'... Il faudra déjà sprinter pour s'installer sur l’emplacement, se faire identifier, récupérer plaques de guidon, puces électroniques pour chacun et le précieux témoin de l’équipe, puis se rassembler pour le briefing à partir de 12h ! (là question timing ça commence à ressembler à un épisode de "24 heures chrono". Au Lambon, faut pas lambiner !).

          Ensuite la mise en place de la grille de départ à 12h30, où deux d’entre nous doivent figurer : un volontaire pour tenir le vélo du capitaine, dont il a été décidé qu’il s’élancerait en 1er (merci du cadeau les gars !))) en face de sa monture : le départ est du type « 24 heures du Mans ». L’ordre de passage que nous avons prévu pour les premiers relais est le suivant : 1.Sébastien ; 2.Edmond ; 3.Pierre ; 4.Hubert ; 5. Philippe ; 6.Richard. (ordre décidé pour faire pédaler en priorité ceux qui n’auront pas conduit… et êtres libérés de cette question une fois sur place).

     

    - La logistique pour le trajet : 2 utilitaires au départ d’Aurillac, qui peuvent à eux deux embarquer notre matériel et nos 5 vélos. Il a été décidé de se passer de la remorque qui nous encombrerait sur le site… On charge toutes les affaires vendredi en fin d’après-midi. Départ tôt le samedi matin, donc (Viamichelin et Google Earth s’accordent sur 4h50 de route pour 392 kms). Vérification faite, le plan d’eau du Lambon se trouve bien 20 kms avant Niort, c'est déjà mieux que l'inverse... c'est quand même pas à côté non plus.

    Philippe notre larron corrézien doit nous rejoindre sur le trajet (trois véhicules pour 6, c'est pas très écolo... mais dans la configuration prévue, nous ne disposions que de 5 places).

    -  Et les accompagnatrices/supportrices/soutien moral/masseuses (on peut rêver ?) Elles réservent leur décision, pas l’air convaincues lors de la discussion, et prendraient de toute façon un véhicule perso... "Vous pourriez pas trouver les arguments, les gars ?"

     

    En tout cas, c'est un team gonflé à bloc qui s'est séparé mercredi soir. Depuis, les choses ont encore avancé : notre dossier d'inscription a été officiellement validé aujourd'hui. A J-8 l'aventure n'a jamais été aussi proche.

  • Prochaines sorties estivales

    Pas de mot doux à la mi-temps (et pas de vestiaire non plus) pour les manifs de l'été dans les environs et parfois un peu plus loin. C'est scientifique, l'air libre désamorce l'agressivité liée au confinement et à l'envie de pas être ensemble ! (cf. Escalettes à Anelka : "Allez hop, de l'air !!!")

             DSCF1532.jpg     DSCF1662.jpg

                     Photos des Olympides d'Auvergne, environs de Brioude 2009.

     Les liens correspondent aux pages webs des manifestations, ainsi qu'aux notes sur ce blog lorsque j'ai participé à de précédentes éditions.

    • Week-end du 26 et 27 juin : 14e édition des Olympides d'Auvergne à Brioude (43). Le samedi : randos VTT (18, 40 et 60 kms). Le dimanche : triathlon solo ou à 2, Kayak (ou canoé)-VTT-course à pied.
    • Même dimanche 27 juin (dommage, ça fait un peu loin pour moi) : La Bois noirs Oxygène, randos (multiples distances) dans un site magnifique aux confins de la Loire, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme. Départ cette année de Viscomtat (63).
    • 10-11 juillet : encore dans le Puy-de-Dôme, La ronde des sources et des volcans avec une multitude de formules possibles (sur un jour, sur les deux jours, avec ou sans repas, plusieurs circuits). Départ de Châtel-Guyon.
    • 18 juillet : rando des Circuits des Estives en Cézallier, au départ d'Allanche (15). 2 circuits VTT (20 et 45 kms) avec 2 extensions au choix. Voir ici et
    • 24 juillet au soir : compétition en nocturne, la Ronde du renard. 8 tours (maxi) de 6 kilomètres à effectuer en 2 heures autour du plan d'eau du Vernet-la-Varenne (63). Prévoir l'éclairage ! Si c'est jouissif ? Je veux !
    • 15 aoûtFoulée du Cézallier à Marcenat (15). Rando 10/14/32 kms.
    • 29 août : Sancy Verte (compétition) au départ de La Bourboule (63). LA classique auvergnate qui est aux monts du Sancy ce que la Pastourelle est à ceux du Cantal...
    • Séance de rattrapage la semaine suivante (5 septembre) à Aydat pour la Ronde des Lacs (rando).
    • Et encore une autre : La Ronde des Gaulois, le 12 septembre, organisée par le XC 63
    • 19 septembre : la Lyon free, ou la revanche du vélo (et même du VTT !) en ville.

    Tout ceci reste bien sûr à compléter en fonction des envies...

  • Entraînement : préparation à la ronde du renard

    La Ronde du Renard, jour J.chemin 12.07.jpg

    J'ai tâché de m'entraîner de façon efficace : repos quasi total cette semaine !!!

    ...Mais pas mal d'intensité la semaine dernière en trois bonnes sorties.

    Un peu de travail sur le technique également, comme ici (photo) : si la descente n'est pas aisée, la nuit réserve pire, comme pièges.

    Cela dit, le parcours de l'an dernier était très roulant (presque 25 de moyenne pour le vainqueur), et avec un ciel dégagé, la pleine lune devrait (un peu) l'éclairer. Méfiance néanmoins sur les passages en sous-bois en redescendant sur le plan d'eau. La natation ne fait pas partie de l'épreuve !

    Les sensations offertes par la nuit en deux-roues se suffisent déjà à elles-mêmes. Je me souviens de moments magiques l'an passé : avec le silence et l'obscurité, tout est magnifié. L'impression de filer dans le vent, la fluidité des sensations sur le vélo, la vitesse dans les descentes. Même les côtes semblaient faciles, et le tour du plan d'eau livrait aussi sa part de bonheur et de mystère, avec d'abord un silence embrumé, puis l'effort de pilotage, entre les glissades plus ou moins contrôlées pour aborder la petite passerelle (c'était humide, et de plus en plus à chaque tour !) puis la remontée par l'herbe jusqu'à la ligne de départ et d'arrivée. Un concentré de sensations à vélo. L'incertitude de l'équilibre est ici restituée en permanence. Tous les sens sont aux aguets pour anticiper la trajectoire et les obstacles. 

    Paradoxe : après cet univers de douceur dans l'effort, chaque retour à proximité du podium en paraissait presque violent avec ses spots et sa sonprep 19.07 006 bis.jpgo ! Puis, le village retraversé, chaque concurrent replongeait dans le calme.

     

    Comme il faut bien se donner les moyens de progresser d'une année sur l'autre, j'ai aussi fait en sorte de remédier à ma seule petite frustration de cette première fois : l'éclairage.

       

    Et cette fois, pas de pitié !!!

  • Rendez-vous de l'été

    Un petit point sur les manifs de la belle saison...

    Il fait beau, il fait chaud, et d'un coup les possibilités de sorties se multiplient. Rencontrer du monde, profiter de nouveaux circuits zet paysages, sans parler des possibilités de se confronter au chrono... Mais comme lors du week-end dernier, impossible d'être à plusieurs endroits à la fois ! Par exemple, en même temps que le triathlon des Olympides à Brioude se déroulaient dimanche dans un périmètre abordable :

    •  Le raid VTT à Entraygues (12), entre vallées du Lot et de la Truyère (bravo à Seb pour son bon temps et sa 17e place ! Quand même, tu pouvais pas appuyer un peu pour passer sous les 3 heures ?! :-s)
    •  Et encore le championnat d'Auvergne à Pérignat-les-Sarliève (63).

    Le tout est de bien savoir quelle pratique on vise ! Pas évident non plus de trouver à l'avance des outils pour connaître les manifs et pour choisir. La preuve, les prospectus papiers (pas très écolo comme procédé...) sont encore très répandus pour annoncer les manifestations petites et moyennes. Avec le Web, il doit pourtant y avoir moyen, à condition de savoir où chercher !  

    Un outil ? Les sélections par département sur VTTFrance.com peuvent permettre de se faire une idée, je viens d'ailleurs de mettre ce lien parmi les liens permanents (colonne de gauche). Autrement, il y a les pages dédiées dans les magazines de VTT, mais tout n'y est pas et c'est plus cher ! Et enfin, il y a la presse locale, mais il faut acheter le journal tous les jours et ne rien louper !

    Quoi qu'il en soit, petite sélection de ce qui me tente pour les prochaines semaines (liste non exhaustive à ce jour) :

    - Etant sur place, pourquoi ne pas d'abord faire un petit tour ce dimanche 6 juillet à la rando organisée sur Aurillac par l'association des cyclos du vélo montagnard ? Pas de lien internet à ma connaissance, mais un tél : 04.71.64.46.60. Inscriptions et départ de la plaine de jeux de Peyrolle, à partir de 6h30 ?! (29 et 43 kms).

    - Ensuite, j'en ai déjà parlé, mais le samedi 19 juillet le bon plan (d'eau ?) est au Vernet-la-Varenne (63) pour l'Open VTT l'après-midi, mais surtout La Ronde du renard après 22 heures. Infos ici.

    - Le 27 juillet, randos à Allanche : circuit des estives. ce n'est pas la 1ère fois, mais je n'ai jamais testé, donc à voir !

    - Puis le 15 août, à nouveau le même coin du Cantal, cette fois à Marcenat pour la Randonnée du Cézallier dans des paysages sublimes. En plus, ils nous doivent une revanche, parce que l'an dernier... Enfin, c'est du passé et ils ont promis de faire mieux, ne parlons plus des choses qui fâchent ! 

    - Dernier jour du mois (le 31/08), un mythe : la Sancy Verte à la Bourboule (30, 50 et 100 kms, compétition).

    - Et juste après, le 7 septembre pour une rando à réserver aussi absolument, c'est la Ronde des lacs au départ de Saulzet-le-Froid (63). Au choix, 25, 45 ou 75 kms.