Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

armstrong

  • Exclusif : les "aveux" d'Armstrong vus par Molière

    Je ne sais pas vous, mais il m'est carrément impossible de garder le silence sur l'événement qui fait la une (extra-) sportive de ce début d'année et dont tout le monde parle ces jours-ci. Ah, les Américains et leurs excès, qui nous laissent comme souvent dans l'ambiva(LANCE ?), entre admiration et dégoût. Pour moi, je n'ai jamais cru au miracle, je n'aimais pas l'arrogance du personnage Armstrong du temps de sa splendeur, qui nous demandait d'avoir foi en lui et en son honnêteté. L'éthique sportive, pour quoi faire ? Seule la fin justifie les moyens.

    Pour autant, la grande prêtresse du TV show yankee Oprah Winfrey n'a-t-elle pas accouché d'une souris ? Pour le moment (en attendant la 2e partie de l'émission la nuit prochaine), les aveux de l'ex-grand seigneur du Tour déçoivent, tant il ne reconnaît que ce que les incrédules savaient déjà de longue date. Guère de remords sans doute, l'animal est froid, dur et calculateur (ce qui a contribué aussi à ses qualités de compétiteur, car rien n'est simple). A sa décharge, il n'a pas eu une enfance facile et la vie  non plus n'a pas été tendre avec lui. Sur son comportement passé, il affirme pourtant regretter des "erreurs" de la "brute qu'il a été sur les pelotons" (Christophe Bassons et d'autres apprécieront) et ajoute qu'il ne ferait plus la même chose aujourd'hui. Alors, pénitence sincère ? Peut-on lui accorder l'absolution en échange de ses aveux ? Comment y voir plus clair ? Et aurons-nous du soleil ce week-end ?

    Au XVIIe siècle, un certain J.B. Poquelin avait déjà tout compris :

    "L'hypocrisie est un vice à la mode, et tous les vices à la mode passent pour vertus. (...) Combien crois-tu que j'en connaisse qui, par ce stratagème, ont rhabillé adroitement les désordres de leur jeunesse, qui se sont faits un bouclier du manteau de la religion, et, sous cet habit respecté, ont la permission d'être les plus méchants hommes du monde ? On a beau savoir leurs intrigues et les connaître pour ce qu'ils sont, ils ne laissent pas pour cela d'être en crédit parmi les gens ; et quelque baissement de tête, un soupir mortifié, et deux roulement d'yeux rajustent dans le monde tout ce qu'ils peuvent faire. (...)

    C'est ainsi qu'il faut profiter des faiblesses des hommes, et qu'un sage esprit s'accommode  aux vices de son siècle." 

    Molière, Dom Juan, acte V scène 2.

    Please Lance, don't take it bad : sincèrement, je serai ravi de te croire. Un jour.

  • Motivation & compétition...

    Se faire mal aux jambes, se battre contre soi-même, ses propres chronos... trouver plus de plaisir, de sensations. La saison de VTT est longue et se relancer après une compétition n'est pas toujours évident ! Et puis, outre le repos nécessaire, il est parfois bon de "couper" aussi mentalement... J'avoue cependant que je ne pensais pas rester sur "pause" aussi longtemps, mais mes lombaires se sont rappelées à mon bon souvenir. A force de tirer sur la corde... ?

    Résultat : un planning d'entraînement et des objectifs à réviser. Plus question de "Tour du Sancy" au départ de la Bourboule dimanche prochain. Je me reporte donc sur le 50 kms (demi-ration !), que j'avais parcouru il y a 4 ans. Mais ce n'est pas une déception pour autant : voilà l'occasion d'améliorer mon chrono et si possible mon classement de la dernière fois tout en me relançant pour cet automne.

    Ce sera un défi, car ce n'est pas ma virée sur route jusqu'en haut du Puy Mary l'autre jour qui suffira à me redonner le rythme ! Je devrai vite me situer.

    Se donner des objectifs raisonnables. Eviter la galère. Progresser lentement mais régulièrement et aussi longtemps que possible, c'est ainsi que je me vois poursuivre pour garder l'envie. En 2007, je reprenais les compétitions en visant surtout d'être assez au point pour me faire plaisir, mais plus en randonneur "confirmé"... Année après année, j'essaie de m'élever à d'autres exigences. Une façon de creuser mon sillon.

    vélo,vtt,compétition,sport,sancy verte

    En ce jour d'"officialisation" du Cas Armstrong, je goûte d'autant plus les déclarations surprenantes de David Moncoutié (coureur pro chez Cofidis depuis... 1997) dans l'Equipe Mag de samedi dernier, parmi lesquelles ce passage sur sa motivation : "Je ne me bats pas contre les autres, plutôt contre la montagne. C'est un défi physique. J'ai toujours aimé les défis : monter en tant de minutes, doubler tant de types "... Une motivation plus "intrinsèque" que dictée par les obligations ou par l'ambition, qui ne l'a pas empêché de finir 4 fois meilleur grimpeur de la Vuelta !

  • ça m'énerve...

    ... les basses manoeuvres qui semblent se concentrer ces derniers temps pour déconsidérer le vélo en général, et le VTT en particulier. Le plus beau, c'est que ces éclairages médiatiques passent au départ pour des coups de projecteur positifs !

    On avait déjà l'autre champion en évitement du jet de chaussures de l'autre côté de l'Atlantique, qui se déclarait sans complexe "pratiquant assidu du mountain-bike". Avec un promoteur comme ça, sûr qu'aux States ça doit pas aider les clubs à engranger les inscriptions. Et encore, je ne reparle même pas d'Armstrong (qui prétend prendre plaisir à s'entraîner en VTT), je l'ai déjà trop fait !

    Heureusement qu'en France on a (entre autres) Absalon. Mais les campagnes anti-vélo semblent aussi se succéder chez nous depuis quelque temps :

    - L'autre soir, sur une des chaînes de la TNT, un film débile prenait comme héros un "mordu de VTT". Je me suis dit, y'a rien sur Arte, chuis crevé, un moment de mise hors tension du cerveau ça ne peut pas faire de mal ! Eh bien j'avais sous-estimé la performance hallucinante des scénaristes : pour commencer, un python sous amphéts de 40 mètres de long (et très énervé) se carapate du labo militaire qui l'employait pour expérimentations. La police du bled s'avoue impuissante à enrayer l'accumulation d'attaques mortelles qui s'ensuit (refrain connu). Jusque-là, dans le sous-Spielberg, rien de trop catastrophique. Le pire reste à venir :  notre sympathique vététiste, ado attardé à gros mollets d'environ 25 ans, sème la terreur sur les trottoirs de sa commune avec sa machine de compétition. Je ne vous dévoilerai rien de l'épaisseur psychologique du personnage... (Y'en a pas !!!). Innocent et inconséquent comme pas permis, celui-ci décide d'aller écumer avec ses potes les forêts du coin pour un petit week-end de pédalage entre amis. Et devinez qui va finalement se payer le scalp du serpent modifié génétiquement grâce à son adresse technique sur deux roues ? Si si...

    - Et depuis, ce sont les reportages qui prennent le relai : 66 minutes faisait son miel l'autre jour des conduites intégristes des nouveaux cyclistes citadins : feux rouges grillés, code de la route bafoué, agressivité au guidon pire que celle des automobilistes, le tout bien sûr au mépris de leur propre sécurité (pas de casque, ni pour elle ni pour sa fille dans l'exemple de la jeune mère active suivie par le journaliste). Evidemment, je ne nie pas que l'explosion actuelle du vélo en ville ne favorise pas ce type de comportement chez certains nouveaux pratiquants, mais je pose la question : à qui profite la généralisation conduite par ce document ? Certainement pas à ceux qui voudraient se faire les ambassadeurs d'une pratique du deux-roues citoyenne et écologique, donc responsable, hors de tout effet de mode.

    - Dernière manifestation de crainte (pour l'instant) : que va devenir la médiatisation du Tour de France en 2009, avec France 2 bientôt privée de pub ? Ils vont nous sucrer Gérard Holtz ?!

  • Manquait plus qu'ça...

    Lu dans le courrier des lecteurs du dernier numéro de Télérama (je sais, j'ai de saines lectures, on me l'a déjà dit :D) :

    à propos du retour de Lance Armstrong sur le Tour l'an prochain :

    "Un petit pas pour le cyclisme, un pas de géant pour le dopage !"

    200% d'accord... sauf que s'agissant du cyclisme pro, pour moi ce n'est plus un pas de géant mais un grand coup de 54X12 ! Bon courage au reste du peloton et de la caravane si l'annonce est confirmée.