Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sorties

  • Octobre 2016 (retour sur inventaire)

    Retour sur 2 sorties d'octobre dernier bien différentes mais qui peuvent augurer la saison 2017 : ça promet !

    Lire la suite

  • Nouveau cycle

    Un coup de jeunesse, et hop ! C'est reparti... 

    Lire la suite

  • La flemme du mois d'août

    Après un mois de juillet plutôt bien employé, mon mois d'août à vélo a fait flop : sans vraie démotivation, les enchaînements canicule - gros orages ont eu raison de mes sorties d'entraînement régulières... Une belle dernière toutefois à l'invitation de Maxime entre Cantal et Aveyron début août, comme un chant du cygne : de sacrées parties de manivelles en côte, des paysages magnifiques et on ne s'est (presque !) pas perdus.

     

    vélo,vtt,randonnées,envie,flemme,sancy verte                             vélo,vtt,randonnées,envie,flemme,sancy verte

     

     

    La forme étant encore là, j'avais pu faire parler les avantages conservés par mon 26 pouces en vivacité en montée... de beaux restes ? Depuis, ça ne s'est pas gâté pour le X-Control mais plutôt pour son propriétaire. 

    Même l'appel de la Sancy Verte a fait pschitt, effet conjoint d'une gastro contractée dans la semaine et d'une météo exécrable... Une petite vingtaine de finishers cette année, même en bonne forme ç'aurait été chaotique !

    Je termine donc avec quelques sorties solo sans souci de rythme ni de chrono, pour la beauté de l'effort et des paysages, avec parfois encore le plaisir de surprises et de découvertes insolites. De belles plantes, et de quoi se nourrir... ce dimanche, c'était sortie notamment sur le parcours n°7 d'Aurillac, où faute de fréquentation la végétation reprend de plus en plus ses droits ! Ronces, orties et autres broussailles m'ont bien décoré les jambes. L'avantage cependant sur les circuits abandonnés, c'est que les mûres sont étaient toujours là !

     

    vélo,vtt,randonnées,envie,flemme,sancy verte                               vélo,vtt,randonnées,envie,flemme,sancy verte

     

     

    Place à présent à la préparation de la Dériv'chouettes et de la Dériv'chaînes.

  • Fortunes diverses

    Enfin des sorties "sérieuses", de plus en plus aidées par des conditions favorables... retour dans le cercle vertueux : les sorties entretiennent la forme qui alimente l'envie d'aller rouler, etc.

    Pour la Pastourelle fin mai, c'était malheureusement encore trop juste pour que je puisse me frotter au Raid (dernière en 2012, ça commence à dater...) mais on s'est bien pris au jeu sur la rando avec Maxime : on a lâché les chevaux jusqu'en haut de la prairie des Sagnes, rattrapant nombre de concurrents du Raid, avant de poursuivre un peu plus sagement... 

    vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques

     

    vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques                vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques      

    Moment de gloire sur les marches de la Martille...

    Penser à travailler la technique à l'entraînement sans ruiner le matériel : lors de la sortie du samedi suivant, dès la première descente un peu (trop ?) engagée, un des jeunes de l'ACVA se fait une belle peur avec une ornière... le vélo d'un côté, le pilote de l'autre, et des barbelés bien rouillés dans le rôle de l'arbitre, heureusement épargnés on ne sait toujours pas comment. Quant à la jante, elle peut témoigner de sa fin de carrière.

     

    vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques

     

    Matériel encore : je me suis résolu à mettre à la retraite les deux Toro tubeless ready qui m'accompagnaient fidèlement depuis plus de 1500 kms, pour les remplacer par un nouveau duo, toujours chez Hutchinson (eh oui, c'est bien d'être fidèle à une marque, au moins je peux choisir les modèles en pleine connaissance de cause ! Et en plus, ceux-là sont certifiés made in France). Pour l'avant, je reviens au Cougar 2.2 en tubeless ready hardskin pour son efficacité directionnelle. Et à l'arrière, je me décide aussi pour la polyvalence car même l'été, il n'y a pas que du roulant au programme, donc j'expérimente le Taipan, présenté comme intermédiaire entre le Python et le Toro, en 2.10. Première impression à la Jussacoise dimanche dernier plutôt positive : le terrain par endroits gras et glissant ne m'a pas piégé, l'accroche s'est avérée bonne, comme le rendement. Ce sont les jambes qui n'ont plus répondu dans la dernière grosse côtasse sur St Jean de Dône, mais là c'est un autre problème...

    vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques            vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques

    L'ACVA en nombre à la Jussacoise. 

     

     

    vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques              vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques

     

    Aléas techniques : Loïc en fâcheuse posture, Maxime ne prend pas de risque...

     

     

    vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques,chutes,pneus vtt

     Jusque-là, mes jambes tiennent bon !

     

     

    vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques

     

     

     

    Giovanni is back !!!

     

    vélo,vit,randonnée,pastourelle,jussacoise,acva,dériv'chaînes,problèmes techniques

     Jussacoise aussi accompagnée des Dériv'chaînes et d'Edmond, un Président en pleine activité. 

     

     

     

     

  • C'est reparti...

    Les week-ends à rallonge, ça aide ! Que ce soit pour sauter les bosses ou emprunter les passerelles, la progression est nette. L'insouciance de la jeunesse ! Je n'ose pas décoller aussi haut en proportion. Je crains plus pour le matériel que pour le bonhomme en cas de mauvaise réception. C'est pourtant une bonne idée d'exercice pour l'entraînement !

     

    vélo,vtt,enfant,printemps

    De mon côté, 480 kms effectués à ce jour en 2015, et la nature plus accueillante aide clairement à améliorer le total et surtout à rouler plus régulièrement. Pas de compétition en vue pour tout de suite, je ne prétends pas encore une fois être dans le rythme à cette époque de l'année. Mais au moins la grande randonnée de la Pastourelle (39 kms) ne me fait pas trop peur malgré son dénivelé conséquent, et d'autres devraient suivre. Si tout va bien, ça pourrait le faire pour de vraies échéances en juillet (coupe d'Auvergne et championnats du Cantal, puis Ronde du renard)... au moins pour le plaisir.   

     

           vélo,vtt,enfant,printemps              vélo,vtt,enfant,printemps              

     

    Des rivales pour mes cornes de vaches... et des chemins où il fait bon rouler. 

  • Pluie de Pâques

    C'est bien ce que je craignais. Difficile de conjuguer l'arrivée d'un deuxième enfant au milieu de l'hiver avec une pratique régulière du deux roues. Et quand en plus un printemps tout en faux-départs s'en mêle ! J'en suis donc venu à scruter avec plus d'insistance les sorties et les compétitions des collègues sur les blogs et les réseaux sociaux tout en me répétant "si seulement..."

    Mais je ne fais pas que rêvasser devant mon écran non plus, mon cardio pouvant témoigner de quelques bonnes sorties occasionnelles à plus de 2000 calories. L'écueil principal restant, dans ces conditions, de nettoyer et entretenir le matériel après.

    Les horaires des sorties club s'avérant trop contraignantes pour le moment, c'est en solo que j'ai ressorti hier le "mulet" pour une bonne balade sur route.

    J'en ai tiré deux constats principaux :

    1. Ben, y'avait pas foule. Un seul cycliste croisé ! D'où l'intérêt de s'entraîner dans des conditions défavorables pour être en forme après (à condition de ne pas attraper la crève, bien sûr^^)

    2. La route, ça permet quand même d'avoir nettement moins de boue à enlever à l'arrivée. Bon, c'est vrai que j'ai davantage eu l'impression de pratiquer l'aviron ou le kayak, la pluie s'intensifiant, la fatigue dans les bras en moins. Mais ce n'était pas si désagréable... 

  • Le pont de la peur...

    De plus en plus sélectives, les sorties avec l'ACVA en cette fin d'année ! En plus du bourbier Ytracois, il a fallu passer un pont assez impressionnant sur l'Amazone (enfin je crois ?!) avant de se perdre dans la pampa au milieu des bêtes sauvages (les vaches, quoi).

     

                                          Acva 13.12 001bis.jpg              Acva 13.12 003 bis.jpg

     

    Bel exemple d'aventure moderne. Personne n'a dû finir la traversée à la nage. Il valait mieux, les piranhas locaux n'attendaient que cela...