Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sorties - Page 3

  • Crandelloise : la revanche !

    Comme un air de messe dominicale : admirer, se lever, se rasseoir… Mais surtout, selon Maxime, du haut de ses (presque) six ans l’autre jour : « Il faut ralentir, pour profiter du paysage ! »

    vélo,vtt,crandelloise,nature,randonnée,dériv'chaînes         vélo,vtt,crandelloise,nature,randonnée,dériv'chaînes

    C’est vrai que la rando est belle et qu’il n’y a pas de classement. Et que mes mésaventures de l’an passé m’avaient déterminé à revenir. Comme une provocation, l’indication du kilométrage du circuit sur ma plaque (erreur d’une bénévole) : « 5 kms ? Ah non, pas encore !!! ». En fait, même sans se tromper avec le balisage (c’est encore arrivé à certains…) ce seront 54 kms et un peu plus de 1300 m de D+, mon record pour cette année. Heureusement, les ravitos étaient là… ainsi que Richard, Alex et Pierre de Dériv’chaînes pour la déconne et pour des relais appuyés juste ce qu’il faut. 4 h 40 plus tard, arrivée à la mode créole avec les colliers de fleurs, juste avant l’apéro.

     

    vélo,vtt,crandelloise,nature,randonnée,dériv'chaînes   vélo,vtt,crandelloise,nature,randonnée,dériv'chaînes   vélo,vtt,crandelloise,nature,randonnée,dériv'chaînes

     

    J’ai connu des veilles de rentrée plus sinistres !

    Et maintenant, préparation de la... Dériv'chaînes ;-) ! 

  • Sortie du 15 août

    Pas si facile de se renouveler pour un 15 août :

    Ce n'était ni une sortie collective ni l'exil de l'ermite, mais une balade avec des rencontres.

                                       vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août          vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août

     

     Ce n'était ni la froidure du Cézallier, ni l'humidité d'Aurillac, mais la douceur de la Limagne.

     

     

    vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août

     

     Ce n'était ni une escapade en altitude, ni une rando au long cours, mais un circuit bien casse-pattes*.

     

    "Combien de fois l'a-t-on parcourue, cette petite piste..." le chant original se réfère davantage à des expéditions africaines qu'aux contreforts du brivadois, mais c'est cet air militaire qui s'est imposé dans ma tête au fil de cet itinéraire sur les terres de Romain Bardet qui sont aussi les miennes.

     

     

        vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août               vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août

     

    Pèlerinage, ou madeleine de Proust ? Les deux mon capitaine, et bien d'autres choses encore. "Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre", comme dans le rêve familier de Verlaine, ce qui me marque le plus ici c'est à quel point la nature et ses paysages se modifient à chaque instant. Mes sorties devenues occasionnelles sur ce terrain que je crois si bien connaître n'en finissent pas de m'étonner. C'est ainsi que les éléments semblent nous pousser à vérifier l'adage bien connu "On ne se baigne jamais deux fois dans le lit d'un même fleuve" !

     

                      vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août                   vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août

     

     Dès les premières montées, depuis les bords du Courgoux jusqu'aux bois d'Entremont, une sensation de bien-être me gagne. La douceur enfin presque estivale (et la pente aussi ! Je ne suis pas si en jambes !) me poussent à ôter une épaisseur et à contempler les alentours. Tiens, à défaut d'une sortie "nez dans le guidon", il ne sera pas dit que l'appareil photo restera dans le sac. Un peu plus haut, une vache a faussé compagnie à son troupeau pour faire honneur aux longues herbes longeant le chemin.

     

     

    vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août               vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août

     

     

    vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août               vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août

     

    L'ascension du Pié Pichou est devenue moins technique depuis quelques années : le chemin a été débarrassé des rochers qui affleuraient. Ne reste plus que la difficulté de la pente pour parvenir au point de vue du château d'eau, où je retrouve un de mes profs (de SVT !) de lycée. Les conditions du jour permettent d'apercevoir au nord la chaîne des puys, et en particulier le Puy-de-Dôme. Le château de Paulhac, comme par magie, semble s'aligner sur son axe pour le garder...

      

    vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août

     

     

    Un peu plus loin, une moissonneuse récolte les blés : le paysage agricole est lui aussi en pleine période de mutation. Au début de la descente sur la Baraque-David, les tournesols font de l'oeil au soleil enfin retrouvé. 

     

    vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août                 vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août

     

    Quelques petits sauts sur une piste bien roulante plus tard, les choses sérieuses commencent vraiment : la montée de la côte de Vazeilles est encore plus ardue que dans mes souvenirs. Il me semble cette fois que le terrain s'est dégradé, l'adhérence s'avère délicate. Heureusement pour moi que les vélos ont eux évolué dans le bon sens ! Les "arrêts-photo" me servent d'alibi pour justifier cette séance de fractionné, mais je suis quand même forcé de bien m'employer. Des motards se rapprochent, je me demande s'ils profitent autant que moi des cadeaux de la nature ?

     

    vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août                  vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août

     

     A l'approche du sommet, j'accélère le rythme autant pour l'entraînement que par orgueil d'y parvenir avant eux (et pour éviter aussi de respirer leurs gaz en plein effort !). Je reconnais alors les marcheurs qui viennent à ma rencontre : d'anciens équipiers de mon équipe de foot et leurs épouses ! C'est ainsi que mon pèlerinage du 15 août prend des proportions que je ne risquais pas d'imaginer...

     

    vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août                             vélo,vtt,météo,randonnée,panoramas,échappées,adaptation,llimagne,nature,paysages,auvergne,romain bardet,verlaine,15 août

     

     Après une belle descente rapide, retour par Vieille-Brioude, puis le plan d'eau de la Bageasse sur la rivière Allier. Une vingtaine de kilomètres et 400 mètres de D+. Je ne me lassais déjà pas de ce circuit à l'époque où je l'empruntais trois fois par semaine en sortant du lycée, comment cela pourrait-il être le cas aujourd'hui ?  

    *Référence à Raymond Queneau et à l'un de ses nombreux Exercices de style 

  • Jussacoise : l'embarras du choix...

    Ne plus savoir où donner de la tête, ça arrive. Sur la jussacoise, sympathique rando à deux pas d'Aurillac, ça m'arrive même souvent car je sais que beaucoup de monde avec qui j'aurais plaisir à rouler s'y trouve. L'ACVA ? ça va trop vite et j'étais avec eux à Salers le samedi précédent. Les collègues de boulot ? J'aurais bien aimé, mais ils se sont plantés sur l'heure de départ. Ce sera donc encore avec des Dériv'chaînes, Fred et Olive en l'occurrence. ça tombe bien, cette fois j'avais mis la tenue !

    vélo,vtt,randonnée,dériv'chaînes,acva,jussacoise,roues

     

    D'accord, il manque le haut du maillot. Mais on ne va quand même pas se plaindre de pouvoir enfin rouler en t-shirt ? Les organisateurs aussi ont dû être contents de la météo cette fois : du monde sur les circuits... et sur les ravitos, et nous n'avons pas failli aux traditions de l'association : jamais moins de 10 minutes pour un arrêt-buffet. Convivialité oblige !

     

    vélo,vtt,randonnée,dériv'chaînes,acva,jussacoise,roues

    Bon les copaings, on y retourne ?!

     

    Les conditions idéales pour s'y remettre sur un circuit en grande partie renouvelé, avec pas mal de monotraces et aussi des passerelles et des côtasses bien d'chez nous. 1070 m de D+ pour 46 kms, ça commençait à piquer sur la fin, même en roulant tranquille, surtout que le rendement... Bon entraînement pour le matériel également, heureusement Olive le mécano de Dériv'chaînes veillait, même sans la caisse à outil magique qui va arriver bientôt.

     

    vélo,vtt,randonnée,dériv'chaînes,acva,jussacoise,roues

     

    Par contre, pour nos collègues de derrière, les séances de réanimation sur la chambre à air resteront vaines...

     

    Tant qu'on est sur le matériel, petite frayeur de mon côté sur une des premières ascensions : encore un bâton coincé entre le dérailleur arrière et les rayons qui m'a forcé à un arrêt immédiat. De deux choses l'une : soit j'ai le "guignon" cher à Baudelaire (premier des poètes maudits) avec ces roues, soit les SLR, certes excellentes par ailleurs, facilitent ce genre d'incident par leur style si particulier... En tout cas voilà qui les rend franchement vulnérables en sous-bois à mon sens. Je ne vais quand même pas demander à ceux qui débroussaillent les chemins de nettoyer en plus tous les bouts de branchages tombés à terre !

    Bon, à part ça RAS, que du bonheur. ça va mieux qu'en 2013 et les jambes se refont doucement la cerise, pourvu que ça dure.

    Et comme il y avait le repas, on a profité aussi après. En mode "on refait la rando".

    A signaler : c'est la seule manif que je connaisse (qui mêle en plus marcheurs, vététistes et coursiers) où les photos sont disponibles en ligne gratuitement, avec des cadeaux en plus pour un tarif d'inscription vraiment modique. OUI, l'Auvergnat est généreux... 

     

  • La passe-tout-raide... et autres activités printanières

    Fin mai, avec "quelques" kilomètres au compteur et surtout des sorties plus régulières, mes jambes commencent enfin à tourner correctement. Mais je peine à passer le cap des 400 à 500 mètres de dénivelé positif par sortie. A la Pastourelle, pas de problème : le niveau est atteint dès la première demi-heure ! C'est raide...

     

    vélo,vtt,pastourelle,passerelles,dériv'chaînes,entraînement,randonnée,jardinage

     

     Et quand on en est là sur le raid, le plus dur n'est pas fait... "Raid" aussi à entendre pour les concurrents que j'ai rattrapés dès les hauts de Récusset, mais il fallait bien que quelqu'un les prévienne !

    Et dire qu'après il y a ça (par exemple)...

     

     

           vélo,vtt,pastourelle,passerelles,dériv'chaînes,entraînement,randonnée,jardinage         vélo,vtt,pastourelle,passerelles,dériv'chaînes,entraînement,randonnée,jardinage                                                  

     

     Et de la boue (un peu). Mais au moins, ni pluie ni neige pour cette édition, avec les averses orageuses de ces derniers jours et le refroidissement qui s'en est suivi, c'était pas gagné !  

    On apprend à être prudent sur la météo et sur le parcours aussi, et à apprécier d'y être, tout simplement. Malgré quelques regrets, le 39 kms de la "Rando des sources" s'avérait plus adapté à mon niveau du moment. Un beau (très beau) parcours montagnard, et pas de pression... Sauf que je n'arrive décidément pas à faire une randonnée réellement en "mode rando". 

    Pas trop de temps pour la contemplation...

     

    vélo,vtt,pastourelle,passerelles,dériv'chaînes,entraînement,randonnée,jardinage

     

     

    Enfin, tout est relatif : pas de chrono, ça permet quand même de s'arrêter aux ravitos (le saucisson descend tout seul) et de discuter. Les bénévoles étaient tout aussi visiblement heureux !

    Et à ma décharge, partir à plusieurs d'un même club au milieu d'un paquet d'autres "énervés" n'incite pas à la balade tranquille ! Surprise : cette fois, Eric n'avait plus rien d'un "playmobil" : parti comme une fusée, il n'a jamais relâché son effort. En tout cas pour autant que j'aie pu en juger, car je l'avais laissé prendre le large depuis longtemps plutôt que d'exploser dès les premiers kilomètres. Sacrément affûté le gars, au point qu'il aurait sûrement fait une belle performance sur le raid.

    Autre type de parcours en montagne : les reconnaissances pour les parcours de la prochaine Dériv'chaînes. Nous en interne on appelle ça du jardinage : recherche de chemins ou de jonctions à travers les forêts, les champs, etc. Des fois il y en a. Des fois. Parfois même les chemins ont été envahis par des ruisseaux, et là... on passe où on peut !

     

     

    vélo,vtt,pastourelle,passerelles,dériv'chaînes,entraînement,randonnée,jardinagevélo,vtt,pastourelle,passerelles,dériv'chaînes,entraînement,randonnée,jardinage

     

    vélo,vtt,pastourelle,passerelles,dériv'chaînes,entraînement,randonnée,jardinage

      

    Une autre façon de s'amuser et de découvrir, mais on sait dès le départ que le kilométrage n'est pas dans les objectifs du jour.

  • Repérage championnats du Cantal 2014 à Marcolès

     Du soleil, des paysages printaniers, de beaux (très beaux !) chemins larges puis monotraces, que demander de plus ?

     

                    vélo,vtt,championnats du cantal vtt,nature,technique,entraînement               vélo,vtt,championnats du cantal vtt,nature,technique,entraînement 

     

    Un peu de pilotage peut-être ? Qu'à cela ne tienne ! Direction les sous-bois.

                 

            vélo,vtt,championnats du cantal vtt,nature,technique,entraînement      vélo,vtt,championnats du cantal vtt,nature,technique,entraînement

     

    Et là, mieux vaut vérifier où l'on va avant de s'engager (ou pas !) 

              

                                                 vélo,vtt,championnats du cantal vtt,nature,technique,entraînement

     

    En bref c'est toujours du vrai VTT où subsiste le défi technique et physique que je vantais lors de l'édition 2012 à l'inauguration de ce tracé de Marcolès (ici en reco., et là pour la perf de votre serviteur...) Quelques modifications s'annoncent néanmoins pour la version 2.0. Le problème, c'est qu'une reco avant balisage peut vite se transformer en séance de "jardinage" : en XCO, le tour ne doit jamais faire les 16 kms constatés au compteur, d'où nombre de concertations dans l'équipe de l'ACVA !

     

    vélo,vtt,championnats du cantal vtt,nature,technique,entraînement,acva

     

    Pourtant on s'est bien amusés, y compris dans les "rallongis"... Surtout qu'il y a de quoi faire dans le coin, question variantes. 

    Malgré mon (abyssal) déficit d'entraînement, ça m'a donné sacrément envie d'y refaire tourner les roues si le terrain ne devient pas gras et glissant d'ici dimanche prochain. Moins que mes 40 ans fraîchement sonnés, ce sont bien les 400 kms même pas atteints depuis le début de l'année qui me font encore cogiter. A moins de me contenter de l'allure "quadragéneur" voire VTPC ("vieux tout pourri du Cantal") pour aller au bout ? Il va juste falloir assumer de bouchonner du monde ^^.

    Et comme en rentrant hier j'avais encore un peu de jambes, j'ai pu faire le point sur la relève directement sur le terrain : si Maxime progresse, il n'est pas encore prêt pour tout de suite... A cinq ans et demi, il valide déjà avec entrain les franchissements herbeux et les virages relevés. Mais les ornières font encore verdir les pantalons et rentrer le métier. Patience ! 

     

                       vélo,vtt,championnats du cantal vtt,nature,technique,entraînement,acva                  vélo,vtt,championnats du cantal vtt,nature,technique,entraînement,acva

     

     

  • Rester de boue !

    De retour pour une sortie Acva qui se passe de commentaires... Espérons bientôt des conditions plus favorables ! (A suivre...)

     

    vélo,vtt,boue,sorties acva

    vélo,vtt,boue,sorties acva

  • C'est toujours pas ça...

    Dure loi des séries.  J'ai renoncé à la superstition car ça porte malheur, pourtant les signes s'accumulent ! Sortilège ? Maléfice vaudou ? Persécution tout droit sortie des enfers tout spécialement pour moi ? De là à m'estimer victime de l'année du "13" conjugué à un quelconque mauvais sort...

    ça s'annonçait bien pourtant. Les joies du vélo appartenant à ceux qui se lèvent tôt, j'avais victorieusement combattu l'oreiller pour gagner le droit de m'en aller terrasser l'inertie de cette fin de vacances. Renouer avec un rythme sportif, enfin ! Et aussi retrouver les collègues Dériv'chaînes, ACVA et même d'autres horizons, lors d'une manifestation hautement recommandable (voir précédents ici même, et aussi là !).

    Les soirées festives du mois d'août m'ayant laissé moyennement entraîné et encore plus modérément reposé, je m'étais appliqué à définir le dosage : 32 kms suffiraient bien au vu du dénivellé conséquent de la "Crandelloise". Moi qui me croyais raisonnable et en pleine maîtrise de mon sujet... Pauvre jouet du destin !

    Avec le recul, j'aurais dû voir un signe au fait d'être arrivé sur place inhabituellement tôt par rapport aux autres participants. Sur le coup ça m'a paru sympa de profiter de tout ce temps pour m'inscrire, me préparer et discuter. Je n'ai même pas séché le briefing, ce qui entre en contradiction avec tous mes principes !

    Départ légérement décalé pour attendre les retardataires (tssss), je me sens bien, décontract. La partie initiale s'avère plutôt descendante : même pas tenté par l'arsouille, je papote tranquillement avec Philippe D. et son voisin. Nous traversons d'emblée quelques zones boisées sur les limites de la commune dominant le plan d'eau, c'est le bonheur. Même les températures un peu fraîches, qui changent des jours précédents, n'ont rien de désagréable et présagent bien de notre balade. Nous abordons avec gourmandise les nouveaux itinéraires promis par l'organisation. Si j'ai entendu le petit "cling" venu de ma roue arrière ? Assurément ce n'est rien, une branche ou un petit caillou qui a dû ricocher, d'ailleurs le vélo continue de fonctionner au poil et j'ai eu plus que ma part d'événements contraires depuis ce début de saison. Quand même, quelque chose cloche dans mon dos, un murmure métallique que je n'ose attribuer à la transmission - tout est quasi-neuf ! Et cette impression grandissante de flou au bout de quelques longueurs sur le premier passage goudronné : ce n'est plus le doute, mais la certitude d'un nouveau pépin sérieux qui me fait m'arrêter. 

    Vous avez déjà éprouvé cet instant de fin d'innocence angoissée qui précéde le diagnostic précis de l'étendue des ennuis : visite chez le dentiste, attente du devis du dépannage, flash info spécial catastrophe... Là c'est pareil, et je commence à m'en lasser. La roue a pris un énorme voile. Des freins à patins auraient déjà bloqué la jante. Je n'ose croire à ce que je vois, car je fais encore dans l'inédit : rayon cassé net en son milieu. Seul point positif, je n'ai que deux kilomètres à faire - sur le vélo, mais très tranquillement - pour revenir à mon point de départ par la route et signaler mon abandon ! Total net, 5 kilomètres huit cents, record battu, même là je n'ai jamais été aussi en avance. Rideau sur cette Crandelloise 2013, mais je reviendrai.