Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Avec les Dériv'chaînes - Page 2

  • Crandelloise : la revanche !

    Comme un air de messe dominicale : admirer, se lever, se rasseoir… Mais surtout, selon Maxime, du haut de ses (presque) six ans l’autre jour : « Il faut ralentir, pour profiter du paysage ! »

    vélo,vtt,crandelloise,nature,randonnée,dériv'chaînes         vélo,vtt,crandelloise,nature,randonnée,dériv'chaînes

    C’est vrai que la rando est belle et qu’il n’y a pas de classement. Et que mes mésaventures de l’an passé m’avaient déterminé à revenir. Comme une provocation, l’indication du kilométrage du circuit sur ma plaque (erreur d’une bénévole) : « 5 kms ? Ah non, pas encore !!! ». En fait, même sans se tromper avec le balisage (c’est encore arrivé à certains…) ce seront 54 kms et un peu plus de 1300 m de D+, mon record pour cette année. Heureusement, les ravitos étaient là… ainsi que Richard, Alex et Pierre de Dériv’chaînes pour la déconne et pour des relais appuyés juste ce qu’il faut. 4 h 40 plus tard, arrivée à la mode créole avec les colliers de fleurs, juste avant l’apéro.

     

    vélo,vtt,crandelloise,nature,randonnée,dériv'chaînes   vélo,vtt,crandelloise,nature,randonnée,dériv'chaînes   vélo,vtt,crandelloise,nature,randonnée,dériv'chaînes

     

    J’ai connu des veilles de rentrée plus sinistres !

    Et maintenant, préparation de la... Dériv'chaînes ;-) ! 

  • 10e Dériv'chaînes, la bande-annonce !

    Pour sa 10e édition, la Dériv'chaînes squatte les écrans !

    ça a commencé avec la dériv'chouettes en entrée...

    Et , c'est le plat de résistance sur les vrais terrains de jeux cantaliens.

    On a notre cinéaste et notre star ("Pierre, James Cameron et Martin Scorsese s'impatientent, ton secrétaire leur dit quoi ?!") 

    Si toi aussi tu veux tourner... euh, pédaler, les inscriptions pour un week-end inoubliable sont ouvertes !

  • Jussacoise : l'embarras du choix...

    Ne plus savoir où donner de la tête, ça arrive. Sur la jussacoise, sympathique rando à deux pas d'Aurillac, ça m'arrive même souvent car je sais que beaucoup de monde avec qui j'aurais plaisir à rouler s'y trouve. L'ACVA ? ça va trop vite et j'étais avec eux à Salers le samedi précédent. Les collègues de boulot ? J'aurais bien aimé, mais ils se sont plantés sur l'heure de départ. Ce sera donc encore avec des Dériv'chaînes, Fred et Olive en l'occurrence. ça tombe bien, cette fois j'avais mis la tenue !

    vélo,vtt,randonnée,dériv'chaînes,acva,jussacoise,roues

     

    D'accord, il manque le haut du maillot. Mais on ne va quand même pas se plaindre de pouvoir enfin rouler en t-shirt ? Les organisateurs aussi ont dû être contents de la météo cette fois : du monde sur les circuits... et sur les ravitos, et nous n'avons pas failli aux traditions de l'association : jamais moins de 10 minutes pour un arrêt-buffet. Convivialité oblige !

     

    vélo,vtt,randonnée,dériv'chaînes,acva,jussacoise,roues

    Bon les copaings, on y retourne ?!

     

    Les conditions idéales pour s'y remettre sur un circuit en grande partie renouvelé, avec pas mal de monotraces et aussi des passerelles et des côtasses bien d'chez nous. 1070 m de D+ pour 46 kms, ça commençait à piquer sur la fin, même en roulant tranquille, surtout que le rendement... Bon entraînement pour le matériel également, heureusement Olive le mécano de Dériv'chaînes veillait, même sans la caisse à outil magique qui va arriver bientôt.

     

    vélo,vtt,randonnée,dériv'chaînes,acva,jussacoise,roues

     

    Par contre, pour nos collègues de derrière, les séances de réanimation sur la chambre à air resteront vaines...

     

    Tant qu'on est sur le matériel, petite frayeur de mon côté sur une des premières ascensions : encore un bâton coincé entre le dérailleur arrière et les rayons qui m'a forcé à un arrêt immédiat. De deux choses l'une : soit j'ai le "guignon" cher à Baudelaire (premier des poètes maudits) avec ces roues, soit les SLR, certes excellentes par ailleurs, facilitent ce genre d'incident par leur style si particulier... En tout cas voilà qui les rend franchement vulnérables en sous-bois à mon sens. Je ne vais quand même pas demander à ceux qui débroussaillent les chemins de nettoyer en plus tous les bouts de branchages tombés à terre !

    Bon, à part ça RAS, que du bonheur. ça va mieux qu'en 2013 et les jambes se refont doucement la cerise, pourvu que ça dure.

    Et comme il y avait le repas, on a profité aussi après. En mode "on refait la rando".

    A signaler : c'est la seule manif que je connaisse (qui mêle en plus marcheurs, vététistes et coursiers) où les photos sont disponibles en ligne gratuitement, avec des cadeaux en plus pour un tarif d'inscription vraiment modique. OUI, l'Auvergnat est généreux... 

     

  • La passe-tout-raide... et autres activités printanières

    Fin mai, avec "quelques" kilomètres au compteur et surtout des sorties plus régulières, mes jambes commencent enfin à tourner correctement. Mais je peine à passer le cap des 400 à 500 mètres de dénivelé positif par sortie. A la Pastourelle, pas de problème : le niveau est atteint dès la première demi-heure ! C'est raide...

     

    vélo,vtt,pastourelle,passerelles,dériv'chaînes,entraînement,randonnée,jardinage

     

     Et quand on en est là sur le raid, le plus dur n'est pas fait... "Raid" aussi à entendre pour les concurrents que j'ai rattrapés dès les hauts de Récusset, mais il fallait bien que quelqu'un les prévienne !

    Et dire qu'après il y a ça (par exemple)...

     

     

           vélo,vtt,pastourelle,passerelles,dériv'chaînes,entraînement,randonnée,jardinage         vélo,vtt,pastourelle,passerelles,dériv'chaînes,entraînement,randonnée,jardinage                                                  

     

     Et de la boue (un peu). Mais au moins, ni pluie ni neige pour cette édition, avec les averses orageuses de ces derniers jours et le refroidissement qui s'en est suivi, c'était pas gagné !  

    On apprend à être prudent sur la météo et sur le parcours aussi, et à apprécier d'y être, tout simplement. Malgré quelques regrets, le 39 kms de la "Rando des sources" s'avérait plus adapté à mon niveau du moment. Un beau (très beau) parcours montagnard, et pas de pression... Sauf que je n'arrive décidément pas à faire une randonnée réellement en "mode rando". 

    Pas trop de temps pour la contemplation...

     

    vélo,vtt,pastourelle,passerelles,dériv'chaînes,entraînement,randonnée,jardinage

     

     

    Enfin, tout est relatif : pas de chrono, ça permet quand même de s'arrêter aux ravitos (le saucisson descend tout seul) et de discuter. Les bénévoles étaient tout aussi visiblement heureux !

    Et à ma décharge, partir à plusieurs d'un même club au milieu d'un paquet d'autres "énervés" n'incite pas à la balade tranquille ! Surprise : cette fois, Eric n'avait plus rien d'un "playmobil" : parti comme une fusée, il n'a jamais relâché son effort. En tout cas pour autant que j'aie pu en juger, car je l'avais laissé prendre le large depuis longtemps plutôt que d'exploser dès les premiers kilomètres. Sacrément affûté le gars, au point qu'il aurait sûrement fait une belle performance sur le raid.

    Autre type de parcours en montagne : les reconnaissances pour les parcours de la prochaine Dériv'chaînes. Nous en interne on appelle ça du jardinage : recherche de chemins ou de jonctions à travers les forêts, les champs, etc. Des fois il y en a. Des fois. Parfois même les chemins ont été envahis par des ruisseaux, et là... on passe où on peut !

     

     

    vélo,vtt,pastourelle,passerelles,dériv'chaînes,entraînement,randonnée,jardinagevélo,vtt,pastourelle,passerelles,dériv'chaînes,entraînement,randonnée,jardinage

     

    vélo,vtt,pastourelle,passerelles,dériv'chaînes,entraînement,randonnée,jardinage

      

    Une autre façon de s'amuser et de découvrir, mais on sait dès le départ que le kilométrage n'est pas dans les objectifs du jour.

  • En repérage de la Dériv'chouettes

    Encore en repérage ce vendredi, mais pour la bonne cause : l'automne approche (si, si. La preuve, c'est qu' il n'a jamais été aussi prés) et avec lui la prochaine Dériv'chaînes.

    Or, parmi les particularités de cette année, le retour de la Dériv'chouettes figure en bonne place. Autrefois au départ de Pléaux et plutôt d'esprit bucolique, cette rando nocturne à VTT sera cette année citadine, puisqu'elle fera le tour d'Aurillac. Une des parties les plus sympas, mais aussi les plus décisives pour l'équipe de l'organisation : tester le circuit choisi.

    Gilet fluo et éclairage, sept Dériv'chaînes dont deux féminines (encore un effort à fournir sur la parité !) étaient donc au départ de la place du square au crépuscule. Pour ceux qui douteraient de l'intérêt du gilet malgré la campagne avec Karl Lagerfeld ("c'est moche, ça ne va avec rien, mais ça peut vous sauver la vie"), voilà ce qu'on voit d'un cycliste, de nuit, en dehors des zones éclairées : 

    vélo,vtt,nocturne,randonnée,dériv'chaînes,dériv'chouettes,technique

    Alors après, l'esthétique, hein (surtout la nuit)...

    Que dire du parcours sans éventer le secret ? Qu'il est accessible au plus grand nombre mais quand même un peu technique. Qu'on a gardé des escaliers, des rampes, mais aussi quelques chemins. Qu'une rando VTT en ville, c'est déjà sympa, mais que le vélo en nocturne c'est que du bonheur et que chaque difficulté passée "sans poser le pied" rend tout fier. Et surtout que la soupe au fromage sera bonne...

     

    vélo,vtt,nocturne,randonnée,dériv'chaînes,dériv'chouettes,technique,ville

                 vélo,vtt,nocturne,randonnée,dériv'chaînes,dériv'chouettes,technique,ville   

     

    Et enfin (on a testé) que la crevaison fait encore et toujours partie du jeu.

     

    vélo,vtt,nocturne,randonnée,dériv'chaînes,dériv'chouettes,technique,ville                vélo,vtt,nocturne,randonnée,dériv'chaînes,dériv'chouettes,technique,ville

  • A la montagne

    Trop facile, la virée lyonnaise ? Une semaine plus tard, retour sur les crêtes cantaliennes depuis Vic-sur-Cère. Au départ, des problèmes de pression et... des noms de rues qui la mettent (la pression) !   

                   vélo,vtt,montagne,monts du cantal,herbe à vaches,dériv'chaînes          vélo,vtt,montagne,monts du cantal,herbe à vaches,dériv'chaînes

    Mais le parcours urbain, cette fois, ne durera pas. Au grand regret de notre G.O. Jean-Mi, le brouillard automnal brouille les pistes et le panorama toute la matinée. "C'est beau pourtant, je suis dégoûté". Il n'y a plus qu'à attendre aller chercher le soleil !

                        vélo,vtt,montagne,monts du cantal,herbe à vaches,dériv'chaînes             vélo,vtt,montagne,monts du cantal,herbe à vaches,dériv'chaînes 

                 vélo,vtt,montagne,monts du cantal,herbe à vaches,dériv'chaînes         vélo,vtt,montagne,monts du cantal,herbe à vaches,dériv'chaînes

    Miracle de la météo, la brume s'évacue à vue d'oeil au cours de notre repas reconstituant (sandwiches dans les sacs à dos !) En plus de se sentir plus légers, nous profitons enfin des paysages si durement gravis...

                        vélo,vtt,montagne,monts du cantal,herbe à vaches,dériv'chaînes          vélo,vtt,montagne,monts du cantal,herbe à vaches,dériv'chaînes

                 vélo,vtt,montagne,monts du cantal,herbe à vaches,dériv'chaînes           vélo,vtt,montagne,monts du cantal,herbe à vaches,dériv'chaînes

    Tant mieux, parce que ce n'est clairement pas dans les descentes que j'arrive pour ma part à récupérer sur cette sortie. Certains de mes compagnons s'en tirent (sentirent ?) bien mieux. Mais au total les mêmes chiffres pour tous, un effort doublé par rapport au week-end précédent : 6 heures de pédalage, 4600 calories dépensées, 1500 mètres de D+... pour seulement 43 kilomètres ! Ah, le rendement de l'herbe à vaches... On n'a pas ça en ville !

     

    vélo,vtt,montagne,monts du cantal,herbe à vaches,dériv'chaînes

    Dernier panorama à l'arrivée : le pigeonnier de Vic-sur-Cère. Plus de détails (et de photos) dans le reportage de notre JPP local qu'on a chez Dériv'chaînes...

     

  • Expressions malheureuses

    Plus un Tour sans une "affaire" amplifiée par les médias. Pour nous distraire de cette monotonie, les journalistes creusent la métaphore cycliste. Qu'a-t-on entendu ou lu sur le "cas Di Grégorio" ?

    • "Le coureur a perdu les pédales " (classique) et "pris les mauvaises roues " (pas mal)
    • "L'échappé a été rattrapé par la patrouille " (plus élaboré...)
    • "Il a mal tourné "/"il a franchi la ligne " (jaune, téléphonique ou d'arrivée ?)
    • "Mise en examen : quelle sera la prochaine étape ? "

    Etc. Mieux vaut en sourire en attendant les variations qui ne manqueront sans doute pas pour les J.O.

    A Dériv'chaînes, on a sacrifié depuis longtemps à d'autres formes de dopage. Par exemple l'autre jour à l'arrivée d'une sortie courte mais intense sur Pleaux. Pierre qui n'en est pas à son coup d'essai nous a encore régalé d'une de ses pâtisseries qui se marient très bien avec des boissons à base de houblon sur une terrasse...

    vélo,vtt,dériv'chaînes,tour de france,dopage,thèmes bts,le sport miroir de notre société ?,ravitaillement