Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • 23e Ronde du renard

    Le Livradois by night (tour d'échauffement...). Avec 7 participations sur les 8 dernières éditions (impasse en 2011), je ne suis pas encore le plus assidu, mais ça commence à se préciser.

     

             vélo,vtt,compétition,nocturne,ronde du renard,livradois                vélo,vtt,compétition,nocturne,ronde du renard,livradois

     

    En récompense cette année, ma meilleure place : 4e ! Mais le nombre de partants est malheureusement proportionnel. L'organisation a pourtant mis à mal la routine et les repères : changements dans le circuit, et surtout... inversion du sens de la course. La descente en sous-bois s'est ainsi avérée bien éprouvante à gravir, avec beaucoup de racines que je ne risquais plus de survoler et un final sur la route très pentu. Le temps de récupérer, le terrain "rend" moins bien que les années précédentes à mon goût : la faute aux pluies des derniers jours, mais aussi aux prises d'élan plus difficiles.

    Par contre, le nombre de spectateurs et de supporters m'a semblé en hausse. Deux yeux inquisiteurs, depuis un massif de fleurs, ont même égayé l'un de mes derniers tours... pas de renard mais un chat, sans doute désappointé de se retrouver ainsi en pleine balade sous la lumière des projecteurs. 

    Bref, les organisateurs se posent des questions, mais restent bien déterminés à faire évoluer la formule au moins jusqu'à sa 25e édition, en 2016. Le challenge tout trouvé pour moi, quelle que soit la fréquentation à venir : monter enfin sur ce f... podium après avoir connu toutes les places, juste en contrebas ! "Je l'aurai un jour, je l'aurai"...

    Quant à la course de cette année, je reste avec une impression mitigée, celle de n'avoir pas pu tout donner. L'échauffement bien effectué n'y aura rien changé : je manquais de sommeil et cela s'est vu sur le cardio avec des chiffres inférieurs à l'habitude. Je n'arrivais pas à enchaîner après un gros effort ni à garder un vrai rythme. Impossible dans ces conditions de suivre le quatuor de tête au-delà de quelques centaines de mètres (quatuor qui deviendra trio avec l'abandon du vainqueur de l'édition 2010 Sébastien Chabert, sur problème mécanique). le manque d'adversaire à mon niveau ne m'a sans doute pas aidé non plus à puiser dans mes ressources. C'est un autre cantalien, Vincent Pagès, du BMXC15, qui s'impose ici pour la première fois mais avec une large avance. Bravo à lui !

     

    vélo,vtt,compétition,nocturne,ronde du renard,livradois

  • 10e Dériv'chaînes, la bande-annonce !

    Pour sa 10e édition, la Dériv'chaînes squatte les écrans !

    ça a commencé avec la dériv'chouettes en entrée...

    Et , c'est le plat de résistance sur les vrais terrains de jeux cantaliens.

    On a notre cinéaste et notre star ("Pierre, James Cameron et Martin Scorsese s'impatientent, ton secrétaire leur dit quoi ?!") 

    Si toi aussi tu veux tourner... euh, pédaler, les inscriptions pour un week-end inoubliable sont ouvertes !