Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Repérage championnats du Cantal 2014 à Marcolès

 Du soleil, des paysages printaniers, de beaux (très beaux !) chemins larges puis monotraces, que demander de plus ?

 

                vélo,vtt,championnats du cantal vtt,nature,technique,entraînement               vélo,vtt,championnats du cantal vtt,nature,technique,entraînement 

 

Un peu de pilotage peut-être ? Qu'à cela ne tienne ! Direction les sous-bois.

             

        vélo,vtt,championnats du cantal vtt,nature,technique,entraînement      vélo,vtt,championnats du cantal vtt,nature,technique,entraînement

 

Et là, mieux vaut vérifier où l'on va avant de s'engager (ou pas !) 

          

                                             vélo,vtt,championnats du cantal vtt,nature,technique,entraînement

 

En bref c'est toujours du vrai VTT où subsiste le défi technique et physique que je vantais lors de l'édition 2012 à l'inauguration de ce tracé de Marcolès (ici en reco., et là pour la perf de votre serviteur...) Quelques modifications s'annoncent néanmoins pour la version 2.0. Le problème, c'est qu'une reco avant balisage peut vite se transformer en séance de "jardinage" : en XCO, le tour ne doit jamais faire les 16 kms constatés au compteur, d'où nombre de concertations dans l'équipe de l'ACVA !

 

vélo,vtt,championnats du cantal vtt,nature,technique,entraînement,acva

 

Pourtant on s'est bien amusés, y compris dans les "rallongis"... Surtout qu'il y a de quoi faire dans le coin, question variantes. 

Malgré mon (abyssal) déficit d'entraînement, ça m'a donné sacrément envie d'y refaire tourner les roues si le terrain ne devient pas gras et glissant d'ici dimanche prochain. Moins que mes 40 ans fraîchement sonnés, ce sont bien les 400 kms même pas atteints depuis le début de l'année qui me font encore cogiter. A moins de me contenter de l'allure "quadragéneur" voire VTPC ("vieux tout pourri du Cantal") pour aller au bout ? Il va juste falloir assumer de bouchonner du monde ^^.

Et comme en rentrant hier j'avais encore un peu de jambes, j'ai pu faire le point sur la relève directement sur le terrain : si Maxime progresse, il n'est pas encore prêt pour tout de suite... A cinq ans et demi, il valide déjà avec entrain les franchissements herbeux et les virages relevés. Mais les ornières font encore verdir les pantalons et rentrer le métier. Patience ! 

 

                   vélo,vtt,championnats du cantal vtt,nature,technique,entraînement,acva                  vélo,vtt,championnats du cantal vtt,nature,technique,entraînement,acva

 

 

Les commentaires sont fermés.