Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Exclusif : les "aveux" d'Armstrong vus par Molière

    Je ne sais pas vous, mais il m'est carrément impossible de garder le silence sur l'événement qui fait la une (extra-) sportive de ce début d'année et dont tout le monde parle ces jours-ci. Ah, les Américains et leurs excès, qui nous laissent comme souvent dans l'ambiva(LANCE ?), entre admiration et dégoût. Pour moi, je n'ai jamais cru au miracle, je n'aimais pas l'arrogance du personnage Armstrong du temps de sa splendeur, qui nous demandait d'avoir foi en lui et en son honnêteté. L'éthique sportive, pour quoi faire ? Seule la fin justifie les moyens.

    Pour autant, la grande prêtresse du TV show yankee Oprah Winfrey n'a-t-elle pas accouché d'une souris ? Pour le moment (en attendant la 2e partie de l'émission la nuit prochaine), les aveux de l'ex-grand seigneur du Tour déçoivent, tant il ne reconnaît que ce que les incrédules savaient déjà de longue date. Guère de remords sans doute, l'animal est froid, dur et calculateur (ce qui a contribué aussi à ses qualités de compétiteur, car rien n'est simple). A sa décharge, il n'a pas eu une enfance facile et la vie  non plus n'a pas été tendre avec lui. Sur son comportement passé, il affirme pourtant regretter des "erreurs" de la "brute qu'il a été sur les pelotons" (Christophe Bassons et d'autres apprécieront) et ajoute qu'il ne ferait plus la même chose aujourd'hui. Alors, pénitence sincère ? Peut-on lui accorder l'absolution en échange de ses aveux ? Comment y voir plus clair ? Et aurons-nous du soleil ce week-end ?

    Au XVIIe siècle, un certain J.B. Poquelin avait déjà tout compris :

    "L'hypocrisie est un vice à la mode, et tous les vices à la mode passent pour vertus. (...) Combien crois-tu que j'en connaisse qui, par ce stratagème, ont rhabillé adroitement les désordres de leur jeunesse, qui se sont faits un bouclier du manteau de la religion, et, sous cet habit respecté, ont la permission d'être les plus méchants hommes du monde ? On a beau savoir leurs intrigues et les connaître pour ce qu'ils sont, ils ne laissent pas pour cela d'être en crédit parmi les gens ; et quelque baissement de tête, un soupir mortifié, et deux roulement d'yeux rajustent dans le monde tout ce qu'ils peuvent faire. (...)

    C'est ainsi qu'il faut profiter des faiblesses des hommes, et qu'un sage esprit s'accommode  aux vices de son siècle." 

    Molière, Dom Juan, acte V scène 2.

    Please Lance, don't take it bad : sincèrement, je serai ravi de te croire. Un jour.

  • Paysages dits verts ?

    Un aperçu des paysages rencontrés ces dernières semaines :               

     

                     vélo,vtt,paysages,randonnée,hiver                   vélo,vtt,paysages,randonnée,hiver,auvergne

              

    vélo,vtt,paysages,randonnée,hiver

             

    vélo,vtt,paysages,randonnée,hiver,auvergne

     

                vélo,vtt,paysages,randonnée,hiver          vélo,vtt,paysages,randonnée,hiver,auvergne

    Loi de Darwin : En Auvergne, comme la vache, le vététiste s'adapte. ça continue en 2013...