Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sorties touristiques (ou presque)

paysages + sortie TAC 005 copie.jpg

 

        Les vacances, le moment parfait pour aller rouler, et de préférence un peu partout !

 

- En début de semaine dernière, ç’a plutôt été sur route, histoire de forcer un peu sur les dénivelés cantaliens et de travailler les accélérations en côte. Les ondées orageuses étaient du Cantal elles aussi, mais pas de quoi doucher mon enthousiasme : 55 kms et 810 m de D+ en 2h20 (je précise, avec le Stumpjumper !), j’ai bien récupéré de mes efforts de ma Ronde du Renard.

 

    paysages + sortie TAC 003 copie.jpg         Photo 0264.jpg

 

- Le surlendemain, Maxime « la pipelette » était décidé à souffrir un peu. «  Allô ? Y’a qu’à demander ! ». Pas vexé, avec lui le sourire est toujours là, même après un « éclat » ! Par contre, ses freins ont chauffé dans les descentes du circuit n°8 (s’exercer sur la technique et les franchissements de passerelles, ça pourrait servir !) Costaud celui-ci, le dénivelé est finalement identique à ma sortie précédente en 40 kms seulement !

 

paysages + sortie TAC 011 copie.jpg

 

- Le dimanche, nouveau changement de terrain : de retour dans le 69, je suis venu à bout d’un…69 kms bien involontaire !

Au départ, l’invitation sur le site internet du club de la Tour de Salvagny (www.tacvtt.com) à se rallier à leurs sorties estivales du dimanche matin. Connaissant déjà la bonne ambiance présidant à « La Tourelloise » et ses superbes terrains de jeux, je n’avais pas d’excuse ! Et puis ils roulent en rouge et noir, ça limite le dépaysement ! 8h30 pétantes sur le parking de l’hippodrome, présentations faites, nous sommes donc 7 furieux à nous élancer pour un parcours « sportif ». En prévision, minimum 1000 mètres de dénivelé à travers les monts du lyonnais. Tout en faisant plus ample connaissance avec mes compagnons de jeu, je suis vite mis dans le bain : les premiers kilomètres plutôt descendants tournicotent dans des singletracks parfois très étroits à bon rythme. Concentration indispensable ! Mais les montées arrivent, d’abord bien roulantes pour finir de se chauffer. Puis « impossibles » comme j’aime dans les sous-bois… Mais la spécialité du coin, ce sont les pavasses parfois (souvent ?) humides où il faudrait (!) contrôler les dérobades de la roue arrière. Je suis forcé à quelques posers de pied (pas bien !), contraint d’observer de loin Xavier l’artiste du groupe qui nous fait une démonstration impeccable. Derrière,  ça suit là aussi avec le sourire, et sans oublier d’admirer les panoramas qui se succèdent, de plus en plus emballants.

 

    paysages + sortie TAC 006 copie.jpg  paysages + sortie TAC 008 copie.jpg   paysages + sortie TAC 013 copie.jpg    paysages + sortie TAC 009 copie.jpg 

La bonne forme du septuor incite à agrémenter la sortie de quelques rajouts. Après la pause pour la photo de groupe et le casse-croûte de 11 heures, petit challenge perso : je m’emploie sur une grimpette relativement courte mais sévère pour revenir dans la roue de notre chef de file et y rester à peu près jusqu’au bout. Yes !

       paysages + sortie TAC 014 copie.jpg

 

La mini descente qui suit nous mène aux abords d’un… concours de ball-trap, au col de la croix de Pars (si j’ai bien situé). C’est le moment que je choisis – peut-être aussi afin de récupérer de mes efforts – pour sortir l’appareil photo et shooter moi aussi. Mauvaise inspiration digne d’un touriste nippon qui voit son bus s’éloigner sans lui, le temps de remballer le matériel les autres ont filé sur la descente à gauche. Plus qu’une chose à faire : je pars en chasse, et aperçois en contrebas un groupe que je crois être le bon ; je mets les watts… le temps d’opérer un « rapproché » suffisant, je me rends compte que ce sont des cyclotouristes et que je suis parvenu au pied du col de Malval ! Demi-tour sans grande illusion : vu le temps perdu, je me doute que je vais finir la balade seul, je questionne sans succès d’autres cyclistes que je croise. Une montée pour rien ! Revenu à mon point de départ, je demande ma direction pour rentrer… et j’en prends mon parti pour une virée bucolique sur route : (re) le col de Malval (les vues sont prises depuis l'ascension),

 

         paysages + sortie TAC 017 copie.jpg        paysages + sortie TAC 018 copie.jpg        paysages + sortie TAC 019 copie.jpg

puis le col de la Luère et « quelques » traversées de villages avant de rejoindre mon but, soit une trentaine de bornes en solo. Ça passe… mais limite fringale sur la faim (fin), j’étais parti « a minima » avec une seule barre de céréales ! Boucle bouclée, ça fait plaisir de revoir « Titine » après 4 h 30 sur le vélo pour 69 kms et 1400 mètres de D+ ! Bien rincés aussi, ceux du Tac que je retrouve : ils ont les mêmes chiffres à part le kilométrage. Quelques étirements, le repas de midi un peu en retard (pas grave, on est en vacances)… et ça va aller mieux !

 

Prochainement au programme, sauf imprévu : les foulées du Cézallier à Marcenat (15) puis la Sancy Verte à La Bourboule (63). Là, le 50 kms devrait suffire car j’ai bien ressenti que le 80 ferait un peu trop ! Quoique ?

Commentaires

  • "Sortie touristique... et TAC !" en y repensant, comment ai-je pu louper ce titre ?!!! :(

  • Je connais tous ces coins des monts du Lyonnais !! C'est dur ?...

  • ça surprend au premier abord, parce que c'est pas trop connu. Mais c'est pas pire que le Cantal !

Les commentaires sont fermés.