Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jours fériés et week-end

 Sur les côtes entre Reilhaguet et Jussac, le dénivelé ça le fait pas rire, Yoan. D'autant qu'on en a gravi d'autres pour en arriver là ! "Le 15 août c'est pas l'Ascension ?! - Non, l'Assomption ! Mais ça grimpe quand même !"

Ioan 16.08.jpg

Et là c'était samedi et il faisait beau. Mais la veille, y'avait pire : 9°C à Marcenat, brume, vent frais, neige (non là j'exagère)...

Marcenat 15.08 001.jpg...Un vrai temps de 11 novembre pour les "Foulées du Cézallier", qui du coup n'ont pas fait le plein pour leur 13ème édition : 26 vététistes au départ.

 Dommage, car une fois de plus il y a matière à se régaler : d'abord par la grâce des paysages (en visant les éclaircies !) - "C'est une rando, alors regarde donc le chemin, mais pas que !" Et puis aussi au pédalage ! Les averses aidant, plusieurs portions passent de la catégorie "délicates" à "mission impossible". Pierriers et racines omniprésents sur le tracé. Délicat par temps sec... et "Zuiiiiip le vététiste'" après arrosage. Tout le monde n'en a pas été content !  L'occasion rêvée de faire s'opposer deux écoles, deux conceptions de la sortie et du VTT en général : "parcours trop raide, en particulier pour un public familial" pour les uns, qui râlaient sur le côté casse-gu... et du coup trop fourni en portage et en galères diverses, et j'en passe sur les risques de chutes (déjà développé plus haut).

Marcenat 15.08 006.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 ...Et puis il y a les masochistes comme moi qui se sont plu (!) dans les endroits impraticables, heureux de se battre pour les passer sur le vélo et d'y trouver du fil à retordre. Tant qu'on en est à baver avec les limaces (y'en avait, mais elles allaient trop vite pour leur tirer le portrait !), autant se réjouir d'une petite confrontation avec ses limites à la fois physiques et techniques sur une rando ! Je confirme, ils sont costauds les chemins par ici !

Quand aux conditions, vous allez me dire que je n'étais pas le dernier à m'en plaindre à propos de la Pastourelle cette année. Certes, je n'en suis pas à une contradiction prés, mais entendons-nous bien : cela n'avait rien de comparable dans la difficulté ni dans la galère ! Pour mémoire, voir iciMarcenat 15.08 012.jpg

 

 

 

Et comme si ça ne suffisait pas, les préposés au balisage étaient joueurs, cette année ! Ci-dessous, l'escalade était bien faisable vélo sur l'épaule avec un peu de défrichage (I did it !) mais le chemin à gauche rejoint le même point tout à fait tranquillement ! CQFD : l'esprit de la manifestation était assumé, c'était bien "Vous avez payé, c'est pour en ch..." !

Marcenat 15.08 008.jpg

Marcenat 15.08 010.jpg

Un point fort n'a pas été contesté cependant : l'agrément qu'offrent les descentes sur les pistes forestières, notamment celle qui mène sur Condat au tout début. Rapide, technique, avec la brume (sans les gorilles !) et ce presque silence caractéristique du sous-bois de conifères humide juste ce qu'il faut pour préserver l'adhérence. Comme un rappel des grandes descentes de la Tourelloise, courue dans les Monts du Lyonnais en... novembre. Décidément ! Ce qui repose question, c'est l'inévitable comparaison du profil de ce parcours avec une compétition. De quoi donner raison aux râleurs ? Ou alors, il conviendrait de prévenir avant l'inscription que le circuit n'est pas "tout public", mais s'adresse résolument aux vététistes entraînés.

Ainsi, les organisateurs s'éviteraient quelques plaintes, et les participants avertis en apprécieraient davantage la vue bien méritée au bout de la dernière ascension !

Marcenat 15.08 015.jpg

 Marcenat 15.08 017.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N'empêche, je rejoins une dernière fois les mécontents sur... les installations du club de foot local ! Un scandale qui m'agite d'autant plus que c'était le seul lieu à ma connaissance où la douche était possible. Le tout était de le savoir, et surtout d'être mo-(Reglagla ! Pas de ballon d'eau chaude ?!)-tivé !

Au moins c'est enfin propre, frais (!) et dispos que j'ai pu me réconforter avec le plat d'aligot proposé en clôture de cette journée.

PS : D'autres photos de Marcenat dans les albums "randos et compétitions" et "passages techniques".

Les commentaires sont fermés.