Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une nouvelle politique de la rustine

La politique de la rustine, Keskeucé ?

Rapporté au gouvernement d'un pays, c'est une pratique qui consiste à se contenter des réformes minimales pour répondre à une urgence, en général pour ne pas mécontenter les électeurs. Mais comme disent les économistes, "ça tient ce que ça tient" en attendant la prochaine crevaison !

1869279949.jpg

Ici, photo d'archives d'une balade entre potes à l'époque du lycée... la galère se partage pour se transformer en moment de convivialité. Certes, nous crevions souvent, mais cela n'entachait en rien l'enthousiasme de nos sorties. Au contraire, c'était devenu un sujet de plaisanteries et de paris. Le risque ne participe-t-il pas du plaisir ?

N'empêche qu'on se rend bien compte qu'à force d'ajouter des rustines, la chambre à air ne vaut plus grand-chose.

Cette observation ne prétend en aucun cas avoir valeur de réflexion politique ! La seule morale que j'en tirerais, c'est de toujours avoir sur soi de quoi réparer pour ne pas pourrir la sortie. Mais bon, y'a des fois où ça suffit pas...758590411.jpg

Heureusement, un tel carnage reste rare dans le cadre d'une pratique normale, et cela n'est arrivé à aucun de ceux de notre groupe à la Pastourelle avant-hier. Il y avait déjà assez à faire comme ça avec la gadoue !

Au fait, pour le récit complet de ma course c'est là (y'en a qui vont encore râler parce que j'ai pas pu m'empêcher de mettre quelques détails, mais comme dit le dicton "plus c'est long..."). Et la rubrique "A propos" a été remise à jour ! Bonne lecture...

 

Les commentaires sont fermés.